CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Au peuple ! Une nouvelle intrigue, un nouveau staff, des nouvelles parties RPG... Un RENOUVEAU est mis en place. Veuillez aller vous recenser et donner votre avis dans le Crieur Public =D

Partagez | 
 

 Uther Pendragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Uther Pendragon

avatar

Date d'inscription : 16/11/2012
Messages : 4

MessageSujet: Uther Pendragon   Ven 16 Nov - 23:36



Présentation.
Uther Pendragon




Identité :


Prénom(s) : Uther

Nom : Pendragon

Sexe : Masculin

Âge : On ne pose pas cette question à un homme de mon âge...

Métier : Ancien roi de Camelot

Groupe : Royaume de Logres

Rang : Premier roi de Camelot

Autres : /


Physique :

Que dire de son physique… Uther n’est plus très jeune, c’est d’ailleurs pour cela qu’il n’est plus à la tête du royaume aujourd’hui. Néanmoins, il est encore bien plus résistant que n’importe lequel des hommes de ce royaume et de ceux alentours. Son corps reste très musclé pour son âge, car il continue de s’exercer chaque jour afin de rester l’un des meilleurs combattants de ce royaume. Son visage exprime la dureté et la sévérité, s’accordant parfaitement avec son caractère. Ses cheveux sont devenus grisonnants avec le temps, mais cela n’a rien retiré à son charisme ni au côté encore assez séduisant qu’il dégage. Quant à ses yeux verts inquisiteurs, ils empêchent quiconque de soutenir bien longtemps son regard tant il apparait comme une personne imposante encore aujourd’hui. La plupart du temps, il porte les habits de cérémonie habituelle, faute de quoi il se trouvera en armure dès qu’une bataille nécessitera sa présence pour la survie de Camelot.


Caractère :

S’il y a une chose qui va ressortir aussitôt que l’on prononcera le nom d’Uther, c’est incontestablement son sale caractère ! Pour être roi, là c’est clair, il n’a jamais laissé personne le contredire. Entêté et borné comme jamais personne avant lui, Uther ne jure que par ses principes et les lois qu’il a érigées pour le royaume, et si quiconque s’avise un jour de les violer, pas d’autres châtiments possibles que la mort. C'est un homme impitoyable, malheureusement impossible à raisonner lorsqu'il est buté sur une idée même si elle semble injuste, au grand regret de ses proches. Quant à son rôle de père, il n’y peut rien, il a toujours été un homme très dur et exigent, et son fils aura pu le ressentir à de nombreuses reprises. Néanmoins, lorsqu’on le connait un peu, on sait qu’il est certes borné mais qu’il n’en éprouve pas moins d’amour pour tous ceux qu’il chérit et en particulier Arthur, même s’il ne le lui dit que très rarement. Aussi, s’il peut paraître froid et insensible auprès de tout son entourage, il n’en éprouvera pas aucun remord pour autant, car il sait qu’il est un homme assez difficile, mais son cœur de pierre finit parfois par s'attendrir.


Histoire :

Mon nom est Uther Pendragon… Je fus le premier roi à unifier Camelot, et le dernier qui permettra que cela change.

Il y a près de 40 ans, lorsque je montai au pouvoir, je récupérai un royaume totalement dévasté par la haine, la méfiance, la magie… les guerres qui sévissaient entre les royaumes alentours n’épargnaient pas Camelot pourtant déjà meurtrie. Il me fallut dès lors prendre une décision et je commençai par éradiquer la première source responsable de la destruction du royaume : la magie. Cette force sombre dévastait le royaume depuis déjà bien trop longtemps et semait la terreur au cœur de tous les habitants. C’est pourquoi ces derniers n’eurent aucun mal à me suivre, et ensemble nous reprîmes ce qui nous appartenait de droit : notre royaume.

Il me fallut quelques années pour redonner à Camelot son aspect d’antan, mais j’y parvins néanmoins, grâce à la force de mes chevaliers et au respect que j’imposais. Je remportai avec aisance un grand nombre de batailles qui permirent à Camelot de redorer son image, et je condamnai fermement l’usage de magie entre les murs de ce royaume. C’est en ces temps plus prospères que ma femme Ygerne donna naissance à notre fils ainsi que mon héritier : Arthur Pendragon. J’aurais cependant dû être plus méfiant envers la force que je méprisais, car c’est ce même soir qu’un puissant mage, infiltré à Camelot, tenta de prendre la vie de mon fils. Ce fut sans compter sur l’instinct maternel de mon épouse, qui, dans un élan de protection, s’interposa entre le mage et Arthur et reçut le coup fatal à la place de ce dernier. J’entrai dans la pièce à cet instant, et je la vis, me lançant un dernier regard implorant, avant de s’écrouler sans vie sur le sol. Immédiatement je tirai mon épée et m’élançai dans une colère noire contre l’inconnu qui se dressait devant moi, mais ce dernier disparut de Camelot au moment où ma lame s’apprêtait à traverser sa gorge. Il s’était tout bonnement volatilisé… ce qui d’emblée me fit comprendre que cette œuvre n’était autre que celle d’un sorcier. Je m’élançai vers Ygerne et attrapai son corps sans vie que je serrai contre le mien, pleurant à chaudes larmes sa disparition. Je me promis qu’à compter de ce jour, je ne laisserai plus le moindre sorcier impuni ayant frôlé ces terres et les condamnerais tous jusqu’à l’extinction du dernier d’entre eux.

Aussitôt, je devins le roi cruel et sans pitié que tout le monde connaît aujourd’hui. J’étais craint de tous, et particulièrement des magiciens. Je n’autorisais la survie d’aucun d’entre eux, et je finis même par retrouver le meurtrier de ma bien aimée, à qui j’infligeai les plus horribles souffrances imaginables avant de laisser les flammes le dévorer dans un jugement sans appel. Mais ma soif de vengeance ne s’arrêta pas là. La magie devait entièrement être éradiquée de mon royaume, et je n’eus de cesse d’appliquer fermement cette pensée durant toutes les années qui suivirent mon règne.

Peu à peu, je fis mon deuil, et élevai Arthur comme le prince qu’il était destiné à devenir. Il était désormais mon bien le plus précieux, et je ne permettrai pas que qui quiconque s’avise un jour de me le retirer. Fort heureusement, je pouvais compter sur la fidélité et la bravoure de mon ami de toujours, Gorlois. Lui aussi avait déjà un enfant, un garçon du nom de Gabriel, et sa femme Viviane attendait déjà un second enfant. Ah…mon vieil ami, que serais-je bien devenu sans toi, si tu n’avais pas été présent à mes côtés et ne m’avais pas défié comme seul un véritable ami sait le faire ? J’appris que Viviane perdit la vie le jour où elle donna naissance à son second enfant, une petite fille. Je compatis à la perte de Gorlois, sa femme ayant été une amie très chère à mes yeux. Je le nommai alors comme mon second au sein du royaume, jusqu’à découvrir cinq ans plus tard une information qui me fit aussitôt regretter ma décision. Alors que nous nous trouvions dans la salle du trône pour une réunion du conseil, un ennemi parvint à s’infiltrer dans le royaume, et à pénétrer dans la salle du conseil, un arc à la main, dont il décocha une flèche destinée à m’abattre. Mais la flèche n’atteignit jamais son but, car elle dévia soudain de sa trajectoire de manière inexplicable. Je tournai les yeux vers le reste de mon assemblée, lorsque je vis le bras levé de Gorlois, tendu en direction de la flèche, une lueur dorée parcourant ses yeux. Je compris avec horreur ce que cela signifiait. Mes gardes se chargèrent rapidement d’éliminer l’intrus, tandis que j’enfermais Gorlois en prison. Mon ami de toujours… comment avait-il pu me trahir ainsi en pratiquant la magie au sein même de mon propre conseil. Cette trahison était impardonnable. Néanmoins, je ne parvins pas à me résoudre de le torturer, alors je le condamnais simplement à mort, et ordonnai à ce qu’il soit brûlé vif sur le bûcher dès l’aube, bien que cette exécution me peina. Constatant ce jour-là que son fils avait les mêmes dons, j’ordonnai également son arrestation, mais il parvint à s‘échapper. Quant à la fille… Elle ressemblait tellement à sa mère, que je ne pus me résoudre à la brûler à son tour. J'étais tombé amoureux de Viviane par le passé, mais cela personne ne le sut jamais et n’en apprendra jamais rien. Qui plus est, je m’étais assuré que la Morgane ne possédait aucun don magique avant d’accepter de l’élever à la même enseigne qu’Arthur, presque comme ma propre fille, mais ne lui révélant jamais la vérité à propos de la mort de son père ni même de la disparition de son frère. Après tout elle était encore très jeune, et avec le temps, elle finirait par les oublier tous les deux, ce qui arriva dans les années qui suivirent, car elle devint très proche d’Arthur.

Les années passèrent, et je mis tout en œuvre afin qu’Arthur devienne un jour le meilleur guerrier que ce royaume ait connu… Quoi qu’il m’en coûta, je plaçai la barre très haut et me montrai inflexible à son égard, afin qu’il s’améliore toujours davantage, car lorsqu’il serait roi, il n’aurait pas droit à l’erreur. A bien des reprises, je crus qu’il me haïssait à cause de l’exigence dont je faisais preuve, mais il savait que je n’agissais ainsi que dans son intérêt. Il est aujourd’hui devenu ma fierté et je sais qu’il est prêt à être roi. Néanmoins, il est beaucoup plus conciliant à bien des égards envers son peuple que je ne le fus. Mais sentant l’âge avancé me gagner, je concédai à lui laisser la place qu’il avait amplement méritée, après un dernier tournoi de trois jours que je remportai pour me retirer dignement du trône et ne pas laisser penser un seul instant que Camelot pourrait être plus faible de quelques manière que ce soit. Arthur est encore jeune et plein de vigueur, et le fait qu’il ait suivi mes pas me comble de fierté, bien que je ne le lui dise que rarement. Même après des années passées à la royauté, il demeure des points sur lesquels nous ne nous accordons pas, mais le plus important demeure cependant : Un roi prêt à tout donner pour préserver son royaume, un roi qui ne laissera jamais Camelot tomber entre les mains de l’ennemi quoi qu’il lui en coûte, un roi qui éprouve une aversion profonde pour la magie et n’hésite pas à la condamner de la même manière que je le fis toujours : la mort.

Bien que n’étant plus officiellement le roi de Camelot aujourd’hui, je pense avoir mené à bien ma tâche. Je n’ai aucun regret quant à mes actions ainsi qu’aux décisions que je pris par le passé, mais il demeure pourtant une chose sur laquelle je fus trop négligent… une chose qui pourrait détruire tout ce que je me suis appliqué à dissimuler toutes ces années… un petit garçon que je laissai jadis s’échapper et dont j’entends dire qu’il est à présent de retour… un magicien dont j’arracherai le cœur s’il s’avise un jour de remettre les pieds à Camelot, tout comme je le fis pour son traitre de père, car connaître le cœur d’un sorcier, c’est les connaître absolument tous, eux qui ne connaissent que le mal, méprisent et cherchent à détruire la bonté dès qu’ils la croisent. Ce sont des êtres malfaisants, pour lesquels je n’accorderai jamais la moindre clémence.


Derrière l'écran :

Âge : 21 ans
Comment as-tu trouvé le forum ? ça fait un bout de temps que j'y suis ^^
Ses qualités : C'est le meilleur (a)
Ses défauts : Mais voyons, il n'en a pas...
Codes : Validé by Momo ^^
Autres : Je t'attends pour poster mon fils xD


Code by Eli - pas touche ! èé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gabriel Turner
Magicien
avatar

Date d'inscription : 11/04/2011
Messages : 442

Feuille de personnage:
Âge:
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Uther Pendragon   Ven 16 Nov - 23:48

Bienvenue à toi Uther Pendragon.
Au plaisir de te combattre dans un futur topic Twisted Evil

_________________


Merci Morgane <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane du Mélèze
Domestique
avatar

Date d'inscription : 30/12/2011
Messages : 438

Feuille de personnage:
Âge: 19 ans
Camp: Aucun
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Uther Pendragon   Ven 16 Nov - 23:52

Mon ancien roi, je m'incline pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lescolombesdestcyr.forumactif.com
Excalibur

avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 30
Localisation : Partout.

Feuille de personnage:
Âge: Inconnu
Camp: Arthur
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Uther Pendragon   Sam 17 Nov - 12:26

ça c'est bien mon papounet chéri ! Super prèz mais bon, je te l'ai déjà dit x)

Uther Pendragon a écrit:
Je t'attends pour poster mon fils xD

Évidemment, je veux mon rp père/fils xD Tu as déjà une idée en tête pour ce qui est du contexte itout ? =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://knights-castle.forums-rpg.com
Emeraude Bennet
Domestique
avatar

Date d'inscription : 17/01/2012
Messages : 239

Feuille de personnage:
Âge: 22
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Uther Pendragon   Sam 17 Nov - 19:32

Bienvenuuuuue !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Uther Pendragon   

Revenir en haut Aller en bas
 

Uther Pendragon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» UTHER PENDRAGON
» La Dernière Campagne Pendragon Illustrée
» le monde de Pendragon
» Guenièvre Pendragon
» Présentation de Syre Pendragon [Validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeux :: Corbeille :: Anciennes présentations RP-