CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Au peuple ! Une nouvelle intrigue, un nouveau staff, des nouvelles parties RPG... Un RENOUVEAU est mis en place. Veuillez aller vous recenser et donner votre avis dans le Crieur Public =D

Partagez | 
 

 Eos Erigeneia ✝ Morgane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Eos Erigeneia ✝ Morgane.   Jeu 14 Juin - 17:05

&

Eos Erigeneia


Il était encore tôt. Le soleil venait de poindre, étendant timidement ses rayons pâles sur la nature qui s’éveillait. Ici et là, les dernières gouttes de la rosée matinale ruisselaient sur les feuilles vertes parant la forêt de milles reflets dansants. Le tout offrait un spectacle des plus idylliques. Mais Randon ne s’intéressait pas à tout ça.

La mission confiée par son suzerain en territoire ennemi accomplie, il devait regagner la frontière, et le plus tôt serait le mieux. Marchant d’un bon pas, le chevalier écartait et écrasait sans ménagement buissons et branches qui lui barraient le passage, sans trop se soucier d’être discret ; les musaraignes fuyaient en couinant sur son passage et le renard se repliait prudemment dans sa tanière. Le chevalier avait perdu sa monture au cours de l’opération, et il était donc bien forcé de rentrer sur ses propres jambes, n’ayant trouvé aucun fichu canasson lui paraissant capable de supporter son poids à « emprunter » aux chevaliers du roi ennemi. Enfin, s’il se dépêchait il serait peut-être sorti du bois avant que le soleil n’atteigne son zénith et avec un peu de chance, il se trouverait même une taverne où se rincer un bon coup le gosier avant de poursuivre sa route, songeait-il en accélérant encore le pas.

▬ Hé ! Halte-là !

Le colosse s’immobilisa, avant de se tourner lentement vers l’origine de la voix. Un chevalier, son armure portant les couleurs du roi Arthur, se tenait à quelques pas de lui. Randon ne l’avait pas entendu approcher et il était d’ailleurs assez étrange qu’un seul homme se promène seul dans la forêt… Sans doute un idiot qui a eu la bonne idée de s’écarter de son régiment pour aller pisser, songea-t-il en soupirant intérieurement. Ce qui signifiait qu’il était probable qu’il y ait d’autres ennemis à proximité…

▬ Ecoutes, mon gars, tu ne m’as pas vu. C’est un conseil amical que je te donne.

Le chevalier rechignait rarement devant un bon combat, mais il ne fallait pas non plus tenter le diable. Et puis ce petit homme avait les yeux fuyants des lâches, et Randon n’aimait pas les lâches. Il n’y avait aucun mérite à les écraser, c’était… sans intérêt. Mais son adversaire n’était apparemment pas près à lâcher le morceau. Loin de reculer, il reprit la parole.

▬ Je sais qui tu es… C’est toi qui as foutu le bordel en ville, hier soir… Le roi offre une grosse récompense à qui lui rapportera ta tête…

C’était la stricte vérité. Sa… mission avait nécessité entre autre qu’il aille mettre un peu d’agitation dans les rues de Camelot. Et sa carrure imposante comme son allure plutôt inhabituelle dans les parages le rendait facile à identifier pour quiconque était au courant de l’incident, ce qui devait être le cas de ce chevalier.

▬ Ravi d’apprendre que je vaux beaucoup d’argent, répliqua Randon avec un sourire ouvertement moqueur. Mais si tu essaies de l’empocher, c’est ta tête à toi qui va tomber.

L’autre parut hésiter, considérant son adversaire qui le dominait de toute sa hauteur, ainsi que l’impressionnante épée qui barrait son dos, évaluant ses chances de l’emporter. Plutôt faibles de l’avis de Randon. Et c’est aussi également la conclusion à laquelle parut arriver le chevalier d’Arthur, s’écartant un peu pour laisser le passage au colosse. Ce dernier reprit aussitôt sa route, dépassa son interlocuteur et… C’est un infime mouvement dans l’air qui mit tout ses sens en alerte. Par reflexe, il balança violement son coude en arrière, et c’est ce qui le sauva. Son coude vint percuter de plein fouet le visage du chevalier qui s’était jeté sur lui pour lui transpercer le dos de son épée, le faisant basculer en arrière, le nez en sang. Randon dégaina aussitôt son arme et s’avança vers son ennemi.

▬ Lâche, gronda-t-il en crachant par terre. Il n’y a que les lâches qui attaquent par derrière.

Son adversaire, désarmé par la violence du choc qu’il avait subit, essayait vainement de récupérer son épée. Randon envoya l’arme hors de sa portée d’un coup de pied.

▬ Et tu sais comment je les punis, les lâches ?

Randon leva bien haut sa lame.

▬ Pitié… Pitié… murmurait confusément l’autre.

Mais il n’y avait pas de pitié pour les lâches. D’un geste précis et sûr, le colosse trancha la gorge de l’homme a terre. Une pluie de sang vermeil vint s’abattre sur l’herbe verte, tandis que la tête du chevalier roulait au pied d’un arbre.


Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane le Fay
Pupille du Roi
avatar

Date d'inscription : 30/03/2011
Messages : 245

Feuille de personnage:
Âge:
Camp: Arthur
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Eos Erigeneia ✝ Morgane.   Mar 19 Juin - 1:23

Quel beau lever de soleil ! C’était le moins que l’on puisse dire. Une journée idéale pour sortir un peu et se rafraichir les idées non ? C’est en tous cas ce que Morgane voulait faire, c’est pourquoi elle informa Arthur qu’elle avait l’intention de faire une petite balade à cheval dans la forêt. Mais comme à son habitude, Arthur ne voulut pas la laisser partir seule…

- Il n’en est pas question Morgane ! Vous n’êtes pas sans savoir qu’un inconnu a semé la pagaille en ville hier soir, et que nous ne l’avons toujours pas retrouvé !


- Eh bien c’est justement la raison qui m’amène à vous prévenir que je m’absente, autrement je ne me serai pas donnée la peine de venir écouter vos revendications habituelles qui ne m’intéressent guère…


- Mais enfin vous n’y entendez rien ! Cet individu est dangereux ! A lui seul il a assommé trois gardes simultanément. D’après les descriptions, il est très grand à la carrure imposante, et il possède une force physique impressionnante. Je ne peux prendre le risque qu’il vous arrive quoi que ce soit, et cela peu importe que la ville soit en état d’alerte ou non, vous ne pouvez sortir de Camelot sans être accompagnée.

- Mais enfin à quoi bon ? Si un danger quelconque devait m’arriver, pensez-vous qu’un chevalier de Camelot serait plus à même de me défendre que je ne le fais moi-même ? Vous avez déjà envoyé vos meilleurs hommes à la recherche de cet homme ! Qui donc avez-vous l’intention de désigner pour me protéger ?

- Ne discutez pas Morgane, je ne reviendrai pas sur ma décision. Messire Ethan assurera votre sécurité aujourd’hui.

La jeune femme lança un regard noir à Arthur mais ne répondit pas tout de suite. Elle détestait être escortée lorsqu’elle quittait l’enceinte du château alors qu’elle se trouvait encore sur les terres d’Arthur. Cela lui donnait l’impression d’être toujours observée par quelqu’un et de ne jamais vraiment pouvoir faire ce qu’elle veut. Et à vrai dire, le seul chevalier dont elle aurait aimée être accompagnée avait également quitté Camelot avec les autres chevaliers pour la mission que leur avait confiée Arthur. Elle finit ainsi par se résigner, non contente cependant.

- Parfait…

La jeune femme se retira et partit rapidement se préparer. Elle n’enfila pas une robe cependant mais les habits qu’elle portait lors de quêtes importantes, à savoir un pantalon noir, et une légère côte de maille par-dessus ses habits. Après tout, si le danger était réellement présent, mieux valait qu’elle puisse se défendre comme il faut, et l’une de ses robes habituelles la désavantagerait fortement. Une fois son épée à la main, Morgane quitta ses appartements et sortit du château pour se diriger vers le cheval qui l’attendait, Messire Ethan étant déjà là. Et les voilà ainsi tous deux partis dans la forêt d’Arthur.

Se distraire à cheval dans de vastes étendues, voilà bien une chose que Morgane appréciait tout particulièrement. Cela lui permettait de se changer les idées et de penser à autre chose qu’à ses rêves dont elle n’avait encore jamais fait part à personne…

Après quelques heures, la jeune femme finit par descendre de cheval lorsque messire Ethan lui demanda de rester tout près des chevaux le temps qu’il aille rapidement inspecter les environs pour vérifier qu’il n’y ait pas de danger. Elle le remercia et attendit ainsi quelques instants. Mais le temps commença à se faire long, et Morgane se demanda ce qui pouvait bien le retenir si longtemps. Elle finit par s’éloigner des chevaux dans le but de le retrouver, lorsqu’elle entendit une voix grave.


▬ Il n’y a que les lâches qui attaquent par derrière.. Et tu sais comment je les punis, les lâches ?


Quelque chose se passait, et qelqu’un était peut-être en danger. Morgane commença alors à se rapprocher le plus rapidement et discrètement possible, lorsqu’elle entendit une deuxième voix qu’elle ne reconnut cette fois que trop bien.

▬ Pitié… Pitié…


Pas de temps à perdre, c’était messire Ethan qui était en danger ! Mais au moment où Morgane put enfin les apercevoir, elle vit alors l’épée d’un homme des plus imposants s’abattre sur messire Ethan, dont la tête roula jusqu’à ses pieds. La jeune femme leva les yeux vers la silhouette qui avait osé lui porter ce coup fatal et qui tournait déjà les talons, et d’un regard méprisant, elle prit la parole d'une voix forte pour qu'il l'entende et se retourne dès lors.

- Hé ! Comment osez-vous ? Le seul lâche ici c’est vous pour avoir osé vous attaquer à un homme désarmé qui implorait votre clémence !


La jeune femme s’avança face à lui, et dut bien reconnaître qu’elle le regarda en levant les yeux car il était bien plus grand et plus imposant qu’elle. Cela avait certes de quoi effrayer quiconque, mais elle ne le montra pas cependant, le toisant sans une once de peur dans le regard. Au contraire, elle l’observait comme si c’était elle qui le regardait de haut, probablement à la plus grande surprise de l’inconnu. La jeune femme attrapa alors son épée avant de la pointer dans sa direction.

- Vous avez agi sans même réfléchir aux conséquences de vos actes. Le chevalier que vous avez tué de sang froid avait probablement une famille et des personnes qui attendaient son retour. Vous pensez que votre force physique vous donne le droit de faire ce que bon vous semble et de jouer avec la vie des gens comme vous l’entendez parce qu’ils ont peur de vous ? La force ne fait pas tout. Prenez donc votre épée ! Je ne m’attaque jamais à un homme désarmé. Qui que vous soyez, je vous défie !

Eh bien, si l’inconnu avait cherché à voir quelque chose d’inattendu, voilà qui aurait de quoi le servir et le surprendre. Cela ne devait pas être tous les jours que l’homme devait se retrouver face à une personne qui osait lui tenir tête sans avoir peur de lui. Morgane se demandait même si ça lui était vraiment arrivé un jour, quant à ce que ce soit par une femme, elle ne se posait même pas la question. Il était vrai que cet inconnu était vraiment très impressionnant, même pour elle qui avait déjà combattu bien des hommes. Mais derrière cette silhouette imposante, la jeune femme parvenait également à distinguer les traits d’un visage qui pourrait s’avérer extrêmement séduisant s’il était soigné davantage. Cependant, Morgane n’était pas là pour admirer la beauté de ses adversaire alors pas le temps de s’y attarder davantage. Elle détestait que l’on bafoue ainsi la vie des gens. Et le meilleur moyen de déstabiliser un adversaire est de le mettre face à une situation qu’il n’a pas l’habitude de voir se produire. En l’occurrence, elle ignorait si à cet instant il allait réellement la prendre au sérieux en dégainant son épée ou s’il en riait déjà intérieurement, mais quoi qu’il en soit, il allait bientôt avoir la constatation qu’il se trouve face à une adversaire on ne peut plus sérieuse, et que contrairement à ce qu’il peut penser, il ne faut pas toujours se fier aux apparences…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Eos Erigeneia ✝ Morgane.   Mar 19 Juin - 21:05

Une fois sa funeste besogne achevé, le chevalier rengaina sa lame sanglante et tourna aussitôt les talons. Il n’avait plus de temps à perdre s’il voulait quitter cette fichue forêt avant l’heure du déjeuner.

▬ Hé ! Comment osez-vous ? Le seul lâche ici c’est vous pour avoir osé vous attaquer à un homme désarmé qui implorait votre clémence !

Le colosse se figea, avant de se retourner lentement. A quelques pas de lui, se tenait une jeune femme. Brune, à l’allure soignée, même si une côté de mailles souple lui tenait lieu de robe. Une noble, sans aucun doute. Et très agréable à regarder, selon les critères de Randon. Il eût un léger sourire, cette scène lui en rappelait étrangement une autre, qui s’était déroulée à peine quelques semaines plus tôt… C’était donc une habitude propre aux jolies jeunes femmes que de l’accuser sans cesse et injustement de lâcheté ?

▬ Cet homme n’était pas désarmé quand il a essayé de me poignarder dans le dos, dit-il en désignant d’un geste ample l’épée du chevalier, gisant un peu plus loin dans l’herbe. Attaquer son adversaire par surprise est indigne d’un chevalier. Il ne méritait donc pas ma clémence.

La voix profonde du colosse était très calme et son assurance semblait inébranlable. Comme s’il venait d’énoncer le raisonnement le plus logique qui soit et une vérité universelle pour tous. S’en était du moins une pour lui. Mais la jeune femme ne semblait guère disposée à l’accepter, sa vérité. Elle le toisait du regard comme jamais personne n’avait osé le faire avant elle et alla même jusqu’à dégainer l’arme qu’elle portait à la ceinture.

▬ Vous avez agi sans même réfléchir aux conséquences de vos actes. Le chevalier que vous avez tué de sang froid avait probablement une famille et des personnes qui attendaient son retour. Vous pensez que votre force physique vous donne le droit de faire ce que bon vous semble et de jouer avec la vie des gens comme vous l’entendez parce qu’ils ont peur de vous ? La force ne fait pas tout. Prenez donc votre épée ! Je ne m’attaque jamais à un homme désarmé. Qui que vous soyez, je vous défie !

Randon resta un instant pantois devant tant de véhémence. Une femme… qui le provoquait en duel ? On aurait vraiment tout vu. Rares étaient les hommes qui avaient osé le provoquer ainsi ouvertement en duel, alors les femmes… Celle-ci ne manquait pas de cran. La situation était inédite pour le chevalier. Et embarrassante. Sous ses airs de brute capable de décapiter un chevalier sans ressentir le moindre remords apparents, le colosse n’en était pas pour autant un homme dépourvu de principes. Il obéissait à sa propre morale et s’il était fréquent qu’il tue quand il le pensait juste, il n’en retirait pour autant aucun plaisir particulier. Surtout quand il s’agissait de femmes. S’il connaissait beaucoup de chevaliers qui n’hésitaient pas à battre et violer lâchement, Randon s’était toujours refusé à s’abaisser à de telles pratiques. Et ce ne serait pas aujourd’hui qu’il s’y mettrait, à moins d’y être obligé. Il éclata d’un rire sonore.

▬ Allons Damoiselle, lâchez donc cette épée, vous allez finir par vous blesser…

Le ton était ouvertement moqueur et démontrait bien que Randon ne croyait pas une seconde en les talents de bretteur que pouvait avoir une femme. Il dégaina tout de même sa propre lame, se contentant de se tenir prêt à se défendre au cas où la jeune fille déciderait de commettre une folie.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane le Fay
Pupille du Roi
avatar

Date d'inscription : 30/03/2011
Messages : 245

Feuille de personnage:
Âge:
Camp: Arthur
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Eos Erigeneia ✝ Morgane.   Mar 26 Juin - 17:44

Morgane observait calmement l’homme qui se tenait face à elle. Lui aussi, il l’observait, silencieusement. Elle avait été la première à prendre la parole, et aussitôt arrivée, elle l’avait déclaré coupable certes. Pourtant, les choses ne sont pas toujours ce que l’on pense non ? Et en l’occurrence, c’est ce que lui dit l’homme en question qu’elle venait d’accuser.

▬ Cet homme n’était pas désarmé quand il a essayé de me poignarder dans le dos. Attaquer son adversaire par surprise est indigne d’un chevalier. Il ne méritait donc pas ma clémence.

Par derrière… Messire Ethan avait ainsi tenté de nuire à son adversaire par surprise… En effet, ce n’était pas digne d’un chevalier de Camelot et c’était probablement la certitude de ne pas l’emporter face à un tel adversaire qui avait fait agir le chevalier de la sorte. Messire Ethan n’avait été fait chevalier que depuis quelques semaines, et il n’avait pas encore eu le temps d’acquérir de réelle expérience au combat avec ses autres camarades chevaliers. Néanmoins, il ne méritait pas une telle mort, un tel châtiment… Pas une décapitation en tous cas.

- Son comportement laissa peut-être à désirer, mais vous ne valez pas mieux que lui à la manière dont vous l’avez tué !

Sur ces mots elle l’avait ainsi provoqué en duel. Pourquoi faire cela au lieu de s’en aller tant qu’il ne tentait rien contre elle ? Tout simplement parce que la jeune femme avait des principes et autre chose en tête, ce que le chevalier n'allait pas tarder à savoir. Qui plus est, Morgane se sentait coupable de la mort du chevalier, car cela était arrivé alors qu’il devait la protéger. Si elle avait insisté davantage auprès d’Arthur, peut-être que tout cela ne serait jamais arrivé… Tout comme si elle n’était pas sortie après ce qu’il s’était passé la veille à Camelot. Lorsqu’elle dégaina son épée et lui demanda de faire de même, le chevalier parut d’abord très surpris, et la jeune femme crut même le voir gêné de cette situation. Il avait donc des principes ? Voilà qui devenait intéressant. Pourtant, il finit par éclater de rire avant de s’adresser de nouveau à elle.

▬ Allons Damoiselle, lâchez donc cette épée, vous allez finir par vous blesser…

Morgane observa l’inconnu qui n’avait absolument aucune idée de ce qui l’attendait. La jeune femme n’était pas surprise le moins du monde par une telle réaction. Beaucoup des adversaires qu’elle avait affrontés avaient eu cette même réaction en l’observant, les hommes plus particulièrement, qui ne pensaient probablement pas qu’une femme serait capable de les battre en combat. Mais sous-estimer Morgane avait toujours été la plus grande erreur faite par ses adversaires car il n’existait pas de plus fine lame à Camelot excepté Arthur lui-même. Ce n’était pas pour rien qu’autrefois ils combattaient tous deux en duel lors des entrainements… Bien avant qu’Arthur devienne roi cependant, car les choses avaient beaucoup changées depuis.

Tandis que l’homme imposant face à elle riait tout en dégainant son épée, Morgane esquissa un léger sourire en coin et sans prévenir la fine lame de son épée passa en un éclair sur le t-shirt de l’inconnu dont le tissu qu’il portait tomba sur le sol la seconde d’après, le découvrant désormais torse nu… Un torse des plus musclés cela va sans dire, ce que Morgane ne manqua pas de voir… Mais pour l’instant pas de déconcentration. Un coup vif et rapide sans toucher sa chair, juste pour lui montrer qu’il ne valait mieux pas la prendre à la légère. Et cela avait probablement marché en remarquant que l’inconnu ne s’était probablement pas attendu à cela. La jeune femme l’observa avec un sourire en coin.

- Il semblerait que la seule personne que je risque de blesser avec cette épée ce soit vous si vous ne me prenez pas plus au sérieux... Mais puisque vous êtes si sûr de l’emporter pourquoi ne pas parier ? Si je vous touche la première, vous m'aiderez à enterrer ce chevalier convenablement et vous pourrez vous en aller après. Si en revanche c’est vous qui me portez un coup en premier, vous ferez ce que bon vous semble...

La jeune femme marqua une pause, avant de reprendre.

- Cela vous parait-il correcte ?

Morgane attendit la réponse de l'homme, son épée à la main prête à l'action. Si elle faisait cela, c'était uniquement pour venger l'honneur du chevalier qui venait d'être tué. C'est pourquoi elle ne renoncerait pas.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Eos Erigeneia ✝ Morgane.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eos Erigeneia ✝ Morgane.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Marie Morgane (Mary Morgan) :
» Le test de Moticia Morgane Mathews
» Présentation Morgane Lestrange [validée]
» [Répondeurs Moldus] Roxane - Morgane
» LA FEE MORGANE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeux :: Corbeille :: Anciens RPs-