CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Au peuple ! Une nouvelle intrigue, un nouveau staff, des nouvelles parties RPG... Un RENOUVEAU est mis en place. Veuillez aller vous recenser et donner votre avis dans le Crieur Public =D

Partagez | 
 

 Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Dim 6 Mai - 12:18





Présentation
Randon Khaine






Identité :


Prénom(s) : Randon

Nom : Khaine

Sexe : Masculin

Âge : 30 années

Métier : Chevalier

Groupe : Chevalier

Camp : Geoffroy de Meryl

Autres :

// Possessions //

→ Un destrier noir répondant au nom de « Guerre ».

→ Il possède également une terre qu’il doit à Geoffroy de Meryl, récompense des services qu’il a rendus au roi.

// Equipement //

→ Contrairement à nombre de nobles chevaliers, qui n’hésite à s’engoncer dans plusieurs kilos de fer dans l’espoir vain d’échapper aux coups, Randon, dont la taille imposante le ralenti déjà, préfère se limiter à quelques pièces d’armures, agrémenté d’une côte de maille légère, afin d’accroitre sa liberté de mouvement en combat. Il garde généralement son épée « Broyeuse » accrochée dans son dos par un baudrier de cuir qui lui barre le torse.




Physique :


Grand et fort, voilà deux mots très aptes à décrire Randon. Mesurant plus de six pieds de haut, le chevalier à la carrure impressionnante ne ressemble en rien à ses frères & sœurs d’arme. Son teint basané, dénotant clairement de son ancienne condition de simple cerf, n’est pas du meilleur goût auprès de la noblesse chevaleresque de Ceyrel, tout comme le peu d’attention qu’il accorde à son apparence. En effet, Randon n’est pas de ces nobles soignés qui déambulent engoncés dans plusieurs épaisseurs d’étoffes précieuses, ça non. Il n’est au contraire pas rare de le voir parcourir les couloirs du château seulement vêtu d’un simple pantalon de tissu, exhibant aux yeux de tous son imposante musculature, ses cheveux noirs d’ébène flottant librement sur ses épaules. Mais croyez-moi, quiconque aurait la piètre idée de lui faire remarquer qu’il fait tâche dans le décor de quelques façons que ce soit pourrait le regretter amèrement, aussi tout le monde s’en abstient soigneusement.





Caractère :


Ceux qui se fient à l’apparence pour juger d’un homme ne verront probablement en Randon qu’une brute épaisse qui ne vit que pour le sang et la guerre, mais cette image caricaturale est en vérité assez éloignée de la réalité. Certes, il n’existe pour lui rien de meilleur en ce bas monde qu’un bon combat, mais c’est l’affrontement en lui-même qui l’exalte. Attaques, enchaînements, parades et estoc ; affronter un adversaire de valeur et le vaincre loyalement, voilà ce qu’il aime. Mais il ne tire pour autant aucun plaisir particulier à ôter la vie. Il tue par devoir et non pour son divertissement personnel.

C’est un homme de principe, qui se refuse généralement à s’en prendre aux plus faibles. Quelle expérience pourrait-il retirer en maltraitant un nourrisson ou un vieillard ? Il n’y a là aucune gloire, aucun défi qui soit digne de son intérêt. Il n’apprécie pas non plus qu’on s’attaque à la gent féminine et demeure généralement clément avec les femmes, quel que soit les crimes qu’elles ont pu commettre.

Fier, déterminé et autoritaire, il apprécie peu qu’on le défie ou qu’on cherche à se jouer de lui, il peut en ce cas se départir de son calme tranquille pour céder à une agressivité parfois violente. Mais ces accès de colère, bien que souvent dévastateurs, sont rares et jamais dénué de raisons. C’est également quelqu’un de très franc, qui n’hésite pas à dire ce qu’il pense et exècre le mensonge et la fourberie.

Et pourtant, la crainte qu’il inspire aux courtisans, du fait de son apparence inquiétante et des ses manières parfois brusques, lui à valu une réputation peu élogieuse au château et nobles comme serviteurs préfèrent généralement éviter sa compagnie de peur de faire l’expérience de son tempérament prétendument violent. Le chevalier, lui, ne se soucie guère de ces racontars, et il n’hésite d’ailleurs pas à en jouer pour obtenir ce qu’il désire, ou pour sa distraction personnelle, tout simplement. Il est tellement amusant de voir tous ces nobles réputés puissants trembler au moindre regard un peu trop appuyé.






Histoire :



Il s’appelait Jehan Khaine. C’était un homme fort et bien bâtit, un honnête homme qui aurait probablement pu accomplir de grandes choses si sa naissance ne lui avait pas interdit toute prospérité. Il était en effet né Cerf, serviteur au service de son roi, Geoffroy de Meryl et avait pour seul destin une vie de dur labeur, à entretenir des terres dont il ne récoltait pas le produit. Mais même les tâches les plus ingrates peuvent parfois avoir de bons côtés et c’est un jour de récolte particulièrement éprouvant que Jehan fit la rencontre qui allait changer sa vie. Une femme, évidemment.

Aux yeux de tous, cette femme-là paraissait tout ce qui il y a de plus ordinaire ; on ne la remarquait ni plus ni moins que n’importe quelle autre. Mais Jehan l’avait trouvé belle lui. Il aimait ses cheveux bruns et brillants. Il aimait son sourire doux. Il aimait ses pommettes rosies par le soleil implacable… Il l’aimait, et ce sentiment était réciproque.

Aucune noce ne célébra leur mariage - les deux époux n’en avaient pas les moyens – ce qu’il ne les empêcha nullement de vivre heureux malgré leur condition. Les jours passèrent, tous semblables, et Jehan s’aperçut bientôt que le ventre de sa compagne s’arrondissait à vue d’œil. Il devint alors évident qu’un heureux évènement se préparait. Quelques mois plus tard, l’enfant naquit, dans la douleur, car c’était déjà un nourrisson exceptionnellement grand pour son âge. On le nomma Randon, du nom du défunt père de Jehan.

Jehan & Meghan Khaine:
 
Dès le départ, Randon fut élevé dans le respect de traditions et principes d’honnêtes paysans de ses parents. On l’envoya travailler aux champs dès qu’il fut suffisamment fort pour tenir une fourche et il le fut très tôt. L’enfant grandit donc au rythme des récoltes et des moissons, travaillant sans relâche sous le soleil implacable de Gorres. C’était une vie difficile, pénible pour le jeune homme qu’il était devenu, mais Randon n’était pas un de ses feignants qui rechignaient à la tâche. Il était courageux et se contentait de cette vie, qui avait aussi ses bons côtés. La majorité des jeunes des alentours se trouvaient dans le même cas et le travail était une occasion comme une autre de se faire des amis, comme des ennemis d’ailleurs.

Randon avait entre autre une amie particulièrement proche, une jeune fille qui répondait au doux nom de Gillian, avec qui il avait l’habitude de bavasser et plaisanter un peu quand son travail lui laissait quelques instants de répits. C’était une fille différente, qui ne ressemblait en rien à celles que Randon avait l’habitude de côtoyer. Plutôt petite, frêle, de traits fin et réguliers et une peau pâle qui offrait un contraste saisissant avec sa chevelure couleur de feu ; elle n’avait pas l’apparence caractéristique d’une petite paysanne.

Gillian Farrow:
 
Inutile de préciser que les deux comparses étaient donc à peu près aussi assortis que chiens et chats, ce qui ne les avaient pourtant pas empêchés de devenir inséparables, Randon – qui a 16 ans était déjà beaucoup plus grand que la plupart des hommes – jouant le rôle du frère protecteur. Mais plus le temps passait et plus cette relation fraternelle semblait se teinter d’un amour naissant, bien qu’inavoué, aucun des deux amis n’ayant jamais fait le premier pas décisif. C’était ce genre de relation pure et platonique propre à la jeunesse. Une bouffée d’air frais dans une vie faite de contraintes et de privations. Et c’est ce que cela aurait dû rester. Une simple amourette entre deux adolescents en proies à leurs premiers émois. Mais le destin, vil, en décida autrement.

C’était un jour de récolte ordinaire, comme Randon en avait déjà connu beaucoup d’autres, et ce fut pourtant lui qui marqua un tournant définitif dans la vie du jeune homme, pour le meilleur comme pour le pire. Randon se souvient encore avoir été le témoin des signes annonciateurs des évènements qui allaient suivre, sans y avoir prêté vraiment attention toutefois. Le premier de ces signes, ce fut le doyen du village qui l’interpella alors que le jeune homme partait pour le verger. Assis sur un banc devant sa minuscule masure, le vieillard, son regard perdu dans l’infinité bleue du ciel comme s’il y voyait le plus funeste des présages, ne cessait de marmonner, alternant menaces et mises en garde dans un mélange confus. Mais ce vieux maboul était réputé pour ne plus avoir toute sa tête, et seul le respect des ancêtres qu’on lui avait inculqué empêcha Randon de donner son propre avis sur les prétendus présages, dans des termes très imagés. Au lieu de ça, il passa son chemin.

Le deuxième signe, il l’aperçu alors qu’il se mettait au travail. C’était un homme, richement vêtu, chevauchant un grand étalon blanc, un de ces nobles dont lui parlait parfois son père, la voix chargée d’un mépris non dissimulé. Sans doute s’était-il tout simplement égaré dans la campagne, avait pensé le jeune fermier, alors que l’homme le considérait de haut en bas, comme il aurait regardé une vilaine tache sur son pourpoint. Et sans s’interroger davantage sur la présence de cet homme en un lieu aussi inattendu, il avait haussé les épaules et s’était remis au travail.

Cette « rencontre » était déjà sortie de l’esprit du jeune homme, occupé à des affaires plus importantes, quand il entendit raisonner un cri, quelque part dans le fond du verger. C’était un cri déchirant de peur et de douleur. Et une voix que Randon croyait malheureusement reconnaître… Alarmé, il abandonna aussitôt son labeur pour se précipiter vers l’origine de toute cette agitation, et ses craintes furent malheureusement confirmées lorsqu’il arriva sur les lieux… A quelques pas à peine se tenait le noble orgueilleux qu’il avait aperçu, et la jeune fille qui était avec lui n’était autre que Gillian… Mais à voir la façon dont elle se débâtait la petite n’était pas là de son plein gré, et la bretelle déchirée de sa robe ne laissait aucun doute sur les intentions de l’agresseur…

Une grande fureur s’était emparée de Randon, à la vue de se spectacle. D’une part parce qu’on s’en prenait à un de ses proches, mais d’avantage encore parce que ce lâche, probablement un seigneur des environs, s’attaquait aux faibles comme un pleutre, acte méprisable aux yeux de Randon. Mais l’homme avait fini par remarquer sa présence et, relâchant Gillian, il dégaina l’épée qui pendait à sa ceinture, toisant d’un regard méprisant celui qu’il prenait pour un vulgaire cul-terreux, qu’il écraserait sans difficultés aucunes. Alors que le seigneur s’approchait de Randon, l’arme à la main, le jeune homme n’avait lui pour se défendre qu’une vielle fourche rouillée. Mais l’excès de confiance est une erreur souvent fatale, et c’est probablement ce qui sonna le glas de cet homme.

Le combat s’engagea, et il était évident que le seigneur, probablement entrainée depuis des années au maniement de sa lame, avait l’avantage sur Randon. Ce dernier parvenait néanmoins à parer les coups comme il le pouvait ; il était plus agile que sa carrure le laissait supposer, et c’est alors que son adversaire pensait l’emporter qu’il parvint à passer habilement sous sa garde, enfonçant profondément la fourche dans la poitrine du grand seigneur.

Randon Khaine avait alors 16 ans, et il venait de tuer pour la première fois.

Le meurtre d’un noble était probablement un des pires crimes qui puissent être commis par un simple paysan, un moins que rien en somme ; et la peine encourue était la mort. Randon savait qu’un tel acte le mettait en grand danger, ainsi que tous ceux qu’il fréquentait à l’époque. Il savait que la disparition de cet homme ne pourrait pas passer inaperçue indéfiniment. Il savait qu’une seule et unique solution se présentait à lui : partir. Quitter sa famille, le village où il avait grandi, tout ceux qu’il avait connu jusqu’à ce jour, Gillian… Mais c’était à ses yeux la meilleure décision, pour lui comme pour les autres. Pour Elle. Il partit donc, sans prévenir personne.

Mais que pouvait donc espérer un jeune homme seul, sans argent, maison, ni famille ? Randon était à coups sûr promis à une mort lente et douloureuse s’il ne trouvait pas rapidement un moyen de subvenir à ses besoins. Il se mit donc en route pour Ceyrel, capitale de Gorres, où il espérait trouver un travail et un foyer. Le voyage fut long et éprouvant, mais Randon était endurant et doté d’une détermination de fer, quelque soit son état d’épuisement ou de famine, il ne se laissait jamais abattre, concentrant toute l’énergie dont il était capable sur son objectif.

A force de détermination, il fini par atteindre son but, la ville sur laquelle il fondait tous ses espoirs de survie. Mais dès le départ les choses se révélèrent plus compliquées qu’il ne l’avait imaginé. Ses cheveux noirs hirsutes et son allure douteuse - hérités de son long périple – combinés à son impressionnante carrure de colosse, tout cela n’incitait pas vraiment à la confiance. Les honnêtes gens se méfiait de lui, et difficile dans ses conditions de trouver un travail honnête. Malgré cette situation désespérée, Randon demeurait bien trop fier pour se résoudre à mendier. Il était peut être pauvre et sans travail, mais sa dignité, il refusait qu’on l’a lui enlève. Quitte à mourir maintenant, alors au moins mourrait-il en homme et pas à genoux comme un lâche.

Mais l’heure de la mort n’était pas encore venue pour Randon Khaine. Alors qu’il errait entre les murs sombres du quartier noir de Ceyrel, il fut interpellé par un homme. Pas très grand, visage pointu et regard fuyant, sa voix avait quelque chose de désagréable. Mais il pouvait rendre Randon riche, disait-il, plus riche que le roi lui-même ! De telles promesses cachaient forcément quelque chose de louche, et celles-ci ne faisaient pas exception à la règle. La solution miraculeuse que lui proposait l’inconnu ? Participer aux combats clandestins organisés dans l’arène du quartier noir, de sanglants affrontements sur lesquels les nobles de la cour du roi se plaisaient à parier. A la clef, de l’argent, suffisamment pour pourvoir à tous ses besoins ; mais en cas d’échec… La mort. Vaincre ou mourir, en somme. Une doctrine plutôt plaisante aux yeux de Randon. Il accepta.

On l’emmena donc dans cette fameuse arène, et le seul choix qu’il eut fut celui de l’arme. L’épée pour laquelle il opta était si longue – la lame atteignant presque 7 pieds – qu’elle égalait presque son porteur en taille. Les premiers combats qu’il mena furent rudes et sanglants. Randon n’avait jamais reçu de véritable formation au combat et il était alors très loin d’être un bretteur d’exception ; seule sa force supérieure à la normale lui permit de l’emporter sur des adversaires fort heureusement guère plus habiles que lui. Mais au fil des combats et du rigoureux entrainement qu’il s’était imposé, le jeune homme progressait très rapidement. Il avait appris l’esquive, la parade, bien d’autre choses encore, et il savait attendre le moment le plus opportun pour attaquer. On l’envoya combattre des adversaires plus redoutables, qu’il défit tout autant que les premiers.

L’ancien paysan avait depuis longtemps gagné suffisamment de deniers pour pouvoir prétendre à un travail plus plaisant, mais rien n’était pour lui plus plaisant que l’adrénaline des combats et le sentiment de toute puissance que lui procuraient ses victoires. Ces succès répétés commencèrent à lui valoir une certaine renommée auprès du peuple et de la noblesse de Ceyrel. On s’interrogeait sur les origines de cet homme mystérieux ; ragots et rumeurs courraient à ce sujet, qui finirent par remonter jusqu’à l’oreille du roi lui-même. Ce dernier s’en montra fort intéressé, les gens capables se faisaient rares parmi ces nobles couards, et le seigneur de Meryl avait justement besoin d’homme d’arme compétents dans ses rangs. C’est ainsi que Randon reçu un beau matin la visite d’un émissaire porteur d’une proposition plus qu’alléchante : Une terre contre son allégeance à Geoffroy de Meryl. Posséder son propre territoire était le propre des nobles, une chose inespérée pour un homme né simple cerf ; Randon accepta donc de combattre pour la cause de son roi.

De nombreuses années se sont écoulées depuis ce jour, et les services rendus par Randon au roi lui on permit d’être adoubé chevalier. L’entente est cependant loin d’être parfaite entre le seigneur et son vassal, Randon ayant coutume de refuser d’accomplir toute tâche qui soit contraire à ses principes ou qu’il juge indigne de ses talents, au grand agacement de Geoffroy. De son côté, Randon n’apprécie pas d’avantage son seigneur, qu’il juge lâche du fait de ses manigances. Le roi peut néanmoins compter sur la loyauté de son chevalier, tant que ce dernier continue à lui trouver des adversaires de valeur à affronter.




Derrière l'écran :


Âge : L’âge de raison. Ou pas.

Comment as-tu trouvé le forum ? Pub

Ses qualités : Design et contexte sympathiques.

Ses défauts : /

Codes : Oki by Ari.

Autres : /




Code by Eli - pas touche ! èé





Dernière édition par Randon Khaine le Jeu 10 Mai - 21:16, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeraude Bennet
Domestique
avatar

Date d'inscription : 17/01/2012
Messages : 239

Feuille de personnage:
Âge: 22
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Dim 6 Mai - 12:22

    Huuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuum

    Bienvenuuuuuuuuueeee !
    Hâte de voir la fin de ton histoire !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lug O'Brien
Homme de main
avatar

Date d'inscription : 18/03/2011
Messages : 678

Feuille de personnage:
Âge: 29 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Dim 6 Mai - 14:32

Bienvenue!

Ton personnage est super! Dès que t'as fini ta fiche on te valide et tu pourras RP!

_________________

Kit par Auty ©




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impitoyablecritique.wordpress.com/
Ariane du Mélèze
Domestique
avatar

Date d'inscription : 30/12/2011
Messages : 438

Feuille de personnage:
Âge: 19 ans
Camp: Aucun
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Dim 6 Mai - 17:36

Hellow et bienvenuuue =DD

Tres beau personnage ! Je veux un lien (a) et avec Geoffroy aussi XD
J'ai validé le code, dis nous quand t'as fini =D

Bonne chance, et bon jeu ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lescolombesdestcyr.forumactif.com
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Mar 8 Mai - 11:35

Merci pour les compliments \o/ Ariane, ce sera avec plaisir pour le lien, et j'en veux évidemment un avec le big boss aussi '-'

La fiche avance... doucement, mais j'espère terminer aujourd'hui.

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lug O'Brien
Homme de main
avatar

Date d'inscription : 18/03/2011
Messages : 678

Feuille de personnage:
Âge: 29 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Mar 8 Mai - 12:36

Il me faut un lien avec toi également!

_________________

Kit par Auty ©




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://impitoyablecritique.wordpress.com/
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Jeu 10 Mai - 16:34

La fiche est terminée o/

Lug, j'y compte bien. Et pour Geoffroy, j'ai donné quelques pistes dans l'histoire, si ça convient.


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Jeu 10 Mai - 19:55

Qui c'est qu'à démoli ma fiche ? .w. Et je suis pas un noble de Logres ^^

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Emeraude Bennet
Domestique
avatar

Date d'inscription : 17/01/2012
Messages : 239

Feuille de personnage:
Âge: 22
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Jeu 10 Mai - 20:04

    *se marre*
    Goooood ! Un lien maintenant (a)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Jeu 10 Mai - 21:19

Bon, j'ai réparé les dégâts, mais ça m'a prit un quart d'heure alors on y touche plus .w. Par contre, je suis toujours pas un noble de chez Arthur, loin de là.

Emeraude, avec plaisiiir ô/

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ariane du Mélèze
Domestique
avatar

Date d'inscription : 30/12/2011
Messages : 438

Feuille de personnage:
Âge: 19 ans
Camp: Aucun
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Jeu 10 Mai - 21:35

Moi aussi j'ai ete choquee, je voulais te la reparer, mais finalement la flemme XD Et puis, je me demandais si c'etait pas voulu (a)

Bref, je te change, je me disais aussi que kkchose clochait XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lescolombesdestcyr.forumactif.com
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Jeu 10 Mai - 21:38

Merci

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Geoffroy de Meryl

avatar

Date d'inscription : 28/02/2011
Messages : 87

Feuille de personnage:
Âge:
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Sam 12 Mai - 9:33

Oui, ca devrait convenir XD Tfacon j'ai pas trop le choix, chuis un espece de PNJ qui joue quand meme... Ah la la, c'est ca quand tout tourne autour de moi XD

Bref, mais oui ca me va, tfacon on verra bien ca inRP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Dim 13 Mai - 12:52

Oui, je voyais pas trop comment m’en sortir sans te PNJiser un peu, désolé. J’ai essayé de respecter ce que j’ai lu dans ta fiche, mais si quelque chose te convient pas, n’hésite pas à me dire, on en discutera et je modifierai, il n’y pas de soucis o/

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Morgane le Fay
Pupille du Roi
avatar

Date d'inscription : 30/03/2011
Messages : 245

Feuille de personnage:
Âge:
Camp: Arthur
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Dim 20 Mai - 13:11

*.* magnifiiique !!!

Désolééee je suis en retard. Mais un grand bienvenuue !!!
J'ai adoré ton histoire ^^
Je voudrais également un lien Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Randon Khaine
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 06/05/2012
Messages : 47
Localisation : Sur le champ de bataille. A moins que je ne lui préfère une bonne taverne.

Feuille de personnage:
Âge: 30 ans
Camp: Geoffroy
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   Mar 22 Mai - 8:47

Merci o/

_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Randon Khaine, la force tranquille. [Validé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Luis Fernandez: la force tranquille
» [Validée]Les techniques de Akari Hadashi
» Installation de la Commission sur la Nouvelle Force Publique
» RETOUR EN FORCE DE L'INSÉCURITÉ:2 POLICIERS LÂCHEMENT ABATTUS À CROIX BOSSALES
» Laisse la force te guider [libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeux :: Corbeille :: Anciennes présentations RP-