CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Au peuple ! Une nouvelle intrigue, un nouveau staff, des nouvelles parties RPG... Un RENOUVEAU est mis en place. Veuillez aller vous recenser et donner votre avis dans le Crieur Public =D

Partagez | 
 

 Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]   Dim 26 Juin - 16:46

Allongée sur sur lit, les yeux fermés, songeant avec délice à l'entrainement qu'elle venait juste de terminer, Selana profitait des quelques heures de libres qu'elle avait devant elle. La chevalier ne faisait rien, aucun exercice physique ou mental, elle était libre d'aller se promener dans les champs, de manger ce qu'elle voulait, de parler au premier venu. Elle pouvait vraiment faire ce qui lui chanter sans se soucier une seule seconde des autres. Et ce qu'elle avait choisi c'était de ne rien faire. Le roi exigeait souvent de ses chevaliers qu'ils soient toujours en alerte, en mouvement, elle en profitait donc pour faire exactement le contraire. Le calme est la tranquillité qui régnaient dans le dortoir désert étaient quelque chose d'unique. Jamais Selana n'avait ressenti un tel bien-être, l'impression de vivre simplement et naturellement pour personne d'autre qu'elle-même. C'était peut-être égoïste mais elle en avait tout de même le droit, tant que cela restait exceptionnelle.

Puis, petit à petit, la jeune femme ouvrit les yeux. La première chose qu'elle aperçut, posée à côté d'elle sur son lit, fut son épée qui reflétait les rayons du soleil qui passaient dans la petite fenêtre. Un sourire se dessina alors sur ses lèvres, elle l'avait depuis longtemps cette épée et elle ne s'en séparerait pour rien au monde, avec elle elle se sentait forte, courageuse. Elle la connaissait pas cœur, elle prenait soin d'elle comme si c'était un être humain. Sel' n'allait pas jusqu'à lui parler, bien sûr, mais certaines fois elle aurait aimé parce qu'elle était sûre que son épée l'aurait compris, mieux que quiconque. Ce qui était normal lorsqu'on savait ce qu'elles avaient vécu ensemble.

De l'autre côté du lit, Sel' aperçut un carnet ouvert sur deux pages vierges. Son père le lui avait offert pour qu'elle note ses actes héroïques et tout ce qu'elle faisait dans sa vie de chevalier. Pour l'instant, rien n'avait été écrit preuve que rien de particulièrement exaltant ne s'était produit. Elle s'était battue mais, au fond, elle n'en avait jamais été fière, éviter la guerre aurait été plus intelligent. Devoir prendre les armes n'était pas quelque chose d'amusant et si, certains écuyers en particulier, croyaient encore qu'il suffisait de s'entrainer pour survivre dans cette guerre c'était parce qu'on leur cachait la vérité. Le meilleur chevalier du monde pouvait mourir très vite. Dans ces guerres il fallait jouer tactique et il fallait avoir de la chance, c'était presque le plus important.

Être chevalier n'était pas quelque chose dont auraient du rêver les enfants. Les chevaliers voyaient beaucoup de personnes, leurs proches mourir et ce n'avait rien d'enviable. Pour les familles non plus qui étaient dans la peur de perdre leur sœur, leur fille ou leur mère. Selana connaissait cette peur, elle tremblait pour tous ses camarades chevaliers, elle avait peur pour eux. Mais c'était leur choix et ça c'était important ! C'est pourquoi elle ne blâmait pas les chevaliers, elle en était un d'ailleurs. C'était des hommes et des femmes de choix, ils ne se sacrifiaient pas, parce qu'au fond, ils aimaient ça, mais ils avaient de quoi être loué, ce n'était certes pas facile mais c'était obligatoire. Un pays sans armée était un pays conquis. Le pays, le royaume, le roi, le souverain, le dirigeant, le chef des armées. Arthur. C'était pour lui que des chevaliers mourraient et qu'ils continueraient tout de même à se battre. Mais au moins, eux, se battait pour un homme bien, respecté qui méritait qu'on se sacrifie pour lui. Parce qu'il représentait le peuple dans toute sa splendeur.

Au contraire de ses camarades, Sel' ne se battait pas pour une vengeance personnelle contre les hommes de Geoffroy de Meryl. La plupart avait perdu un proche ou les avait vu faire quelque chose d'horrible. Sel', elle, avait plutôt ressenti une sorte d'appel, d'aller aider le roi Arthur. Sa passion pour les armes n'était évidement pas étrangère à cela mais, avant tout, elle voulait aider les hommes. Tous autant qu'ils exceptaient. Peut-être était-elle trop gentille d'ailleurs, souvent cela c'était retourné contre elle mais, au moins, elle avait un but pour lequel elle aurait pu mourir, elle aurait tout sacrifié. Aider.

Sel' le savait, quand tous espoirs seraient perdus elle serait la seule à continuer de croire qu'une victoire était possible et elle serait donc la seule à se battre pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]   Lun 27 Juin - 17:01

  • Un léger sourire ironique releva les commisures de mes lèvres.
    Arthur. Quel niais…
    Interdir la magie dans son royaume avait probablement l’erreur la plus stupide qu’il ait jamais commise. Condamner à mort les magiciens par crainte de leur pouvoir était d’une lâcheté sans précédent. Où étais donc le courage, l’honneur de ce roi ? Cet honneur que le peuple prônait à travers le monde ? Existait-il seulement ?
    En croyant écarter cette menace d’origine « surnaturel », Arthur en était simplement devenu la cible. Certaines familles de magiciens ne rêvaient que de vengeance sur ce roi qui assassinait les leurs, certains avaient joints leurs forces à celle de Geoffroy. Chez lui, ils étaient bien traités ; mieux, ils étaient estimés. Le jour où Geoffroy déciderait de passer à l’action et de lancer son armée contre Arthur, celui-ci se verrait balayé comme un brin de paille par les forces magiques. Geoffroy était un grand homme, stratège et combattant.
    Et c’est pour cette raison que je m’apprêtais à me joindre à lui.
    J’avais soif de sang, de gloire, de combat. Lui pouvait me l’apporter.

    Je pénétrais d’un pas distrait dans la petite chambre qui métait réservée, avec la certitude d’y entrer pour la dernière fois. Je n’ai plus Automnal Key, la Chevalier généreuse et aux valeurs des plus nobles. Oh, non, cette niaise s’était lentement effacée. J’avais changée, j’avais ouvert les yeux, et j’allais faire ce que j’aurais du accomplir depuis longtemps : me joindre au plus puissant des seigneurs, Sir De Méryl. Personne n’était au courant ; tant mieux. Je disparaîtrais brusquement, sans laisser de trace. Les seuls à me reconnaître seront les chevaliers que je rencontrerais sur le champs de bataille, et ils n’auront pour accueil que le fil de ma lame.
    Je pourrais aussi changer de nom, tiens. Callis d’Ombre. J’aimais ce nom ; et au cas où le nom de mon père et de mon frère ait traversé le royaume, personne ne pourrait reconnaître mes ascendances arthuriennes à mon nom.

    Je glissais dans un sac de lin les maigres biens que je possédais. Une tenue de rechange, un fin poignard. Glissant mon épée dans son fourreau, je la passais au côté ; au cas où. Quoi qu’il se passe, je n’hésiterais pas à la dégainer. Un mort de plus ou de moins, cela n’avait plus aucune importance pour moi. Passer mon épée au travers de l’un de ses imbéciles me ferait presque plaisir.

    En ouvrant la porte, j’eus la surprise de trouver Selana. Je l’avais presque oubliée, celle-là… Automnal l’aimait beaucoup ; mais maintenant, la Callis que j’étais avait tout pour la mépriser. La Chevaleir défendait Arthur et se battait pour des valeurs qui n’étaient plus les miennes. Un sourire moqueur vint étirer mes lèvres ; que venait-elle faire ici ? Tant pis pour le secret de ma fuite. Si cela remontait aux oreilles d’Arthur, au moins aura-t-il compris ce qu’il trouvera dans les rangs ennemis.


    - Bonjour, Selana, commençais-je d’une voix mielleuse. Je déménage, tu vois ? Bonne continuation à toi. Moi, je m’en vais.

    Je commençais à faire quelques pas, puis m’arrêtais. Selana, si elle avait bien saisit la note défiitive qui pesait sur le mot « déménager », n’allait pas me laisser partir si vite. J’en serais même un peu déçue. J’avais envie de m’amuser. Et voir la surprise se lire sur le visage de cette petite arogante me ferait un bien fou. Je faisais donc volte-face, et plantais mon regard dans celui de Selana. Mais yeux brûlaient d’une détermination terrifiante, dont je n’étais pas prête de me défaire.

    - Et bien, Chevalier ? Qu’as-tu à dire ?

    Mon air suffisant ne quittait mon visage ; je prenais plaisir à arborer cette expression agaçante, cette expression qui se peignait souvent sur le visage des Forts, de ceux qui n’avaient rien à craindre.
    J’allais devenir l’une d’eux.


_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]   Lun 27 Juin - 17:41

Est-ce qu'il existait quelque chose de pire que de penser connaître quelqu'un mais de se rendre compte qu'il n'était qu'un inconnu ? Quelqu'un que l'on aimait, que l'on chérissait, quelqu'un qui n'était plus ce quelqu'un. S'était-on trompé ou la personne avait-elle changé ? Une question qui demeurait sans réponse. Pourtant, au fond de soi, chaque personne espérait que c'était l'autre qui avait changé et qu'il n'avait pas été assez naïf pour la voir comme elle-seule voulait. Sel' connaissait la réponse qui s'appliquait dans son cas présent : un peu des deux et dans le même temps aucun des deux.

Devant elle, debout qui venait de rentrer dans le dortoir se trouvait Automnal Key, qu'elle avait appelé Auty dès leur première rencontre. Elle n'avait pas encore ouvert la bouche et peut-être ne le ferait-elle pas mais Selana la connaissait assez pour savoir que ce n'était pas elle. Elle était consciente que cela faisait un bon moment qu'elles ne s'étaient pas croisées. Peut-être qu'Automnal avait vécu des choses horribles, peut-être avait-elle vécu la mort ou la souffrance. Peut-être. Une chose était pourtant sûre, c'était le bonheur qu'elle n'avait pas vécu, ce calme chaleureux, cette impression de confiance, ce havre de paix. Elle ne connaissait pas tout ça, elle n'avait pas eu cette chance. Mais au fond, peut-être ne le voulait-elle pas, peut-être qu'Automnal faisait partie de ses gens qui ne vivaient que pour haïr, que pour mourir.

Selana savait. Avant même qu'Automnal dise quelque chose, elle savait qu'elle allait partir. Pour aller où ? Vu son allure, elle aurait bien dit chez Geoffroy mais penser que la jeune fille à qui elle avait donné des conseils allait se battre contre elle, qu'elles allaient peut-être se retrouver sur le champ de bataille; tout cela était douloureux mais, si elles devaient en arriver là ni l'une ni l'autre n'hésiterait. Enfin, peut-être partait-elle chez ses parents, elle pouvait aussi faire simplement une pause, ou partir combattre autre part. Mais non, ce n'était pas ça, si cela avait été Auty ça aurait été possible mais ce n'était plus elle, c'était Automnal, juste un nom, sans affection, sans sentiments. Sel' ne pouvait pas dire que cela ne faisait pas mal, de la voir comme ça, de ressentir qu'elle avait radicalement changé mais elle était forte, chaque jour un peu plus et elle n'allait pas se mettre à pleurer ou crier. Elle le ferait peut-être, mais lorsqu'elle serait seule, lorsqu'Automnal partirait la laissant seule.

- Bonjour, Selana.

Ne prononce pas mon nom.
C'était ce que clamait le regard de la chevalier. Elles ne se connaissaient plus, ce n'était pas elle, pas sa voix, c'était la voix d'une enfant qui cherchait à trouver des repères, à se trouver une personnalité. Une adulte responsable aurait réfléchi avant d'agir, elle serait arrivée à la conclusion, cette adulte, qu'elle était très bien comme elle était. Sauf que ce n'était pas une adulte.

- Je déménage, tu vois ? Bonne continuation à toi. Moi, je m’en vais.

Oui oui, elle voyait. Et alors ? Sel' ne répondit rien, se contentant de hausser un sourcil. Oui, elle était étonnée et surprise ce qui devait se voir mais elle n'était pas bête, cette personne en face d'elle n'était pas une de ses proches, elle n'allait pas perdre son temps avec elle. Elle s'en allait, grand bien lui fasse, mais qu'elle ne s'attende pas à ce que tout le monde lui court après ou, si un jour elle voulait revenir, à ce que tout le monde l'accueille les bras ouverts.

- Chez Geoffroy ?, demanda Sel' d'une voix calme et posée.

Ce fut ce moment que choisit l'ex-Chevalier pour se retourner vers Selana. Dans ses yeux on pouvait lire la rage, la haine et la détermination. Selana eut envie d'éclater de rire, ce rire nerveux qui vous prend comme ça, sans prévenir. Il la démangeait. Pourtant, elle se retint, pour ne pas montrer à cette jeune fille en face qu'elle était ridicule. Elle allait avoir bien le temps de le comprendre lorsqu'elle serait autre part, avec des gens ignorants, bêtes, aussi stupides et arrogants qu'elle. Sel' ne la sous-estimait pas, elle savait qu'elle n'était pas mauvaise une arme à la main et qu'elle n'était pas bête mais, pour ce dernier point en tout cas, elle allait le devenir.

- Et bien, Chevalier ? Qu'as-tu à dire ?

Selana hocha la tête négativement devant l'expression d'Automnnal. C'est qu'elle ne se prenait pas pour n'importe qui ! Il fallait qu'elle retombe sur terre, sinon elle risquait de ne plus jamais avoir cette chance. Chance ou malheur d'ailleurs, c'était à voir.

- Rien. A toi en tout cas, commença Sel' avec un soupir. Tu n'es pas assez lucide pour comprendre et je ne tiens pas à perdre mon temps. Si tu t'attendais à ce que je te pleure, c'est que tu me connais bien mal et pareil si tu t'attendais à ce que je saute de joie. Sel' marqua une pause, levant son regard dans celui de la jeune fille. Bonne continuation à toi aussi.

Ce qui n'était pas à proprement dit sincère mais c'était tout de même pensé. Et puis, c'était la base même de la politesse, quelque chose d'important et de non négligeable, quelque soit notre camp dans cette guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]   Lun 27 Juin - 19:22

  • Selana semblait presque écoeurée à l’idée de me parler. Je devinais à la simple expression de son visage qu’il lui avait suffit d’un regard pour comprendre mes intentions ; arrogante peut-être, mais elle était loin d’être bête. Elle ne semblait pas non plus prête à em retenir ; à quoi bon ? Cela se lisait dans mon regard, ma décision était prise. Comment Selana avait-elle vu que j’avais changée ? Je n’en avais pas la moindre idée. Peut-être cela était-ce plus visible que je ne le pensais… Peu importe.

    - Rien. A toi en tout cas. Tu n'es pas assez lucide pour comprendre et je ne tiens pas à perdre mon temps. Si tu t'attendais à ce que je te pleure, c'est que tu me connais bien mal et pareil si tu t'attendais à ce que je saute de joie. Bonne continuation à toi aussi.

    Une moue désaprobatrice se peint sur mon visage. Ça en était carrément vexant, et je n’allais pas laisser passer ce genre de propos. Qui était Selana, pour moi ? Plus personne. Je dégainais mon épée avec une lueur d’avertissement dans les yeux. Si cela avait été quelqu’un d’autre, je l’aurais probablement égorgé sans état d’âme. Mais Selana m’avait donné des conseils pour me battre qui s’étaient avérés très utile, et abattre une aussi bonne combatante de sang froid aurait été un véritable gâchis.

    -Gare à toi, Selana. Tes coneils ne se sont pas avérés inutils, et je suis une bonne combattante à présent. Je serais capable de tuer. Je ne m’attends pas à ce que tu pelures, non, je cherche seulement à t’ouvrir les yeux. Arthur est voué à perdre, tu comprends ? Viens avec moi. Là-bas, on aura la victoire.

    Je fis jouer la garde de mon épée dans mes doigts. Je brûlais de m’en servir, de me retrouver sur le champs de abtaille. Selana ne partageait-elle pas cette envie dévorante de tuer, de vaincre ? Le monde de mensonge et de vengeance qui m’attendait était certes plus sombre, mais aussi bien plus captivant que celui dans lequel j’étais à présent. Les complots dans lesquels je pourrais peut-être me mêler m’attiraient avec force.

    Pour quels raisons ce côté obscur me plaisait-il tellement, tout à coup ? Je n’en savais rien ; et tout compte fait, cela m’importait peu. J’étais devenue quelqu’un dont j’étais fière, je n’étais plus frêle et indécise comme auparavant. Le manque de sentiments dont je faisais preuve me dotait d’une étrange sensation de confiance en moi aui ne m’avait jamais habitée auparavant : le monde qui m’attendait m’accueillait à bras ouverts, j’étais sûre de mon avenir et de ce qui m’y attendait. Quels que soient les obstacles.

    - Fais comme tu veux. J’ai vu la façon dont tu te battais, et je sais que tu es excellente dans ce domaine. Il est si dommage qu’un bras de cette valeur serve un maître qui n’en a aucune…

    Arthur… Je pourrais peut-être même le tuer de mes mains, dans le futur. Je prendrais tellement de plaisir à faire disparaître de la surface du monde un homme comme lui… Au cours d’une discussion sur la vie après la mort, Lug et moi avions parlé de ré-incarnation. Il m’avait parlé de vipère pour Arthur, et je ne l’avais pas cru. J’aurais du. A cet instant, l’animal qui me semblait le plus proche de ce roi était pour moi le ver de terre. Une petite créature qui se terre, mais qui une fois sortie à l’air libre il suffit d’un geste pour l’écraser.


_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]   Mar 28 Juin - 15:29

Les yeux rivés sur l'ex-Chevalier Selana repensait aux bons moments qu'elles avaient passé ensemble et plus particulièrement un, leur rencontre. La jeune fille, nouvelle arrivante parmi les chevaliers d'Arthur était bien loin de la jeune femme qui était maintenant devant elle. Où était passé sa gentillesse, sa bonté ? Loin, très loin même si, Sel' en était sûre, elle était encore là, enfouie loin dans un coffre fermé par une grosse clé dans le corps d'Automnal. Loin des regards, loin de la vérité.

Curieusement, elle faisait penser à Sel' à sa petite soeur. Lys. Elle était âgée de dix ans, une vraie tête de mule, fille pourrie gâtée superficielle ne comprenant rien à la vie à part si on prononçait le mot intérêt. Elle était encore jeune, elle avait tout à apprendre, rien à perdre et pourtant elle s'engageait déjà sur la mauvaise voie. Mais y'avait-il vraiment une bonne et une mauvaise voie ? Sel' s'était toujours posée la question, espérant trouver une réponse à cette question mais elle n'en avait pas trouvé, tout du moins pas de globale qui vaille pour tout le monde. Chaque personne avait sa bonne voie et sa mauvaise voie, c'était quelque chose de personnel même si il y avait une part de globalité mais laquelle ? Elle finirait par trouver, peut-être était-ce le but ? La croyance. A moins que cela soit l'amour qui, d'un côté, serait parasité par la haine à moins qu'il y ait autre chose.

Visiblement, les paroles de Selana n'avait pas plu à Automnal. La chevalier s'y attendait, ce n'était pas le genre de discours qu'on disait lorsqu'on tenait la personne en haute estime ou en estime simplement. De toute façon, Sel' n'avait fait que dire ce qu'elle pensait et que cela plaise ou non à Automnal ce n'était de loin pas son problèmes. Elle n'était pas là pour dire les choses que l'ex-chevalier voulait entendre mais pour lui dire celles qu'elle devait entendre ce qui n'était pas du tout la même chose. D'ailleurs, elle s'en serait bien passée, ce n'était pas quelque chose de plaisant mais si elle ne le ferait pas personne ne le ferait, alors elle le faisait; à contre-coeur.

Là où Automnal marqua une réelle différence avec celle qu'elle était avant fut le moment où elle dégaina son épée. Selana ne tiqua pas, son épée à elle se trouvait juste à côté, si Automnal tentait de la menacer elle n'aura pas besoin d'une seconde pour prendre son épée, elle se savait donc capable de se défendre si le besoin se faisait sentir. Sa première réaction face à cet acte fut de secouer négativement la tête. Elle avait donné des conseils à Automnal, elle l'avait aidé à connaître ses faiblesses, à s'améliorer et elle croyait la battre ? C'était une folie. Sel' connaissait tous les défauts d'Automnal, elle n'aurait donc aucun mal à prendre le dessus bien qu'Automnal ne soit pas du tout une mauvaise combattante.

- Gare à toi, Selana. Tes coneils ne se sont pas avérés inutils, et je suis une bonne combattante à présent. Je serais capable de tuer. Je ne m’attends pas à ce que tu pelures, non, je cherche seulement à t’ouvrir les yeux. Arthur est voué à perdre, tu comprends ? Viens avec moi. Là-bas, on aura la victoire. 

Voué à perdre ? Arthur ? Pour un peu Sel' l'aurait bien frappé pour lui faire comprendre que, la seule qui était vouée à perdre c'était elle, Automnal Key. Évidement, elle était capable de la tuer mais pas de la vaincre, pas de se battre contre elle et de gagner, non. Venir avec elle...autre chose d'impensable. Pour qui la prenait-elle ? Pour une femme ne sachant pas ce qu'elle veut ? Non, si Automnal était déterminée Selana aussi et ce n'était pas les petites propositions d'une ex-Chevalier qui ne savait pas vers quoi elle allait qui allaient la tenter. Loin de là.

- Fais comme tu veux. J’ai vu la façon dont tu te battais, et je sais que tu es excellente dans ce domaine. Il est si dommage qu’un bras de cette valeur serve un maître qui n’en a aucune…

Ce n'était pas avec des compliments qu'elle allait l'avoir. Elle connaissait sa valeur comme elle connaissait celle d'Arthur. Automnal l'avait-elle se battre ? Motiver ses troupes, donner de l'espoir à ses hommes. Est-ce que Geoffroy savait en faire de même ? Sel' en doutait, elle le voyait bien les punir, tuer les traitres mais jamais les motiver. Plutôt combattre par la haine que par l'amour ce que n'était pas très intelligent.

- Ouvrir les yeux ? M'ouvrir les yeux ? C'est plutôt les tiens qu'il faudrait ouvrit, rétorqua Selana avec mépris. Tu ne sais rien du roi, alors évite de le critiquer, surtout devant moi.

Selana tourna la tête vers la porte, elle avait envie de partir, de balancer son épée dans l'herbe et de courir sauf qu'elle ne le pouvait, malheureusement.

- Et évite de me menacer.
Revenir en haut Aller en bas
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]   Mer 20 Juil - 21:18

  • Selana ne semblait pas prête à renoncer à son poste de Chevalier auprès d’Arthur… Grand bien lui fasse. J’étais à présent sûre de ce que je voulais ; tuer, vaincre, tuer à nouveau. Si la Chevalier était à mes yeux une très grande combattante, si ce n’est la meilleure que je connaisse, elle ne vaudrait rien dans le camp opposé. Ses yeux étaient pleins de pitié, jamais de véritable haine ; et chez Geoffroy, elle se ferait vite assassiner. Autant me réserver le petit plaisir de l’abattre moi-même, dans quelques semaines, sur le champ de bataille. J’attendrai le temps qu’il faut.

    - Ouvrir les yeux ? M'ouvrir les yeux ? C'est plutôt les tiens qu'il faudrait ouvrit. Tu ne sais rien du roi, alors évite de le critiquer, surtout devant moi.

    Le mépris qui vibrait dans sa voix me fit sourire. Ainsi, mon interlocutrice était-elle capable, par instant, de se défaire de ce cupide masque de gentillesse et de bonté… Peut-être n’était-elle pas si niaise que je ne l’aurais cru. Au moins Selana, malgré son dévouement ridicule pour Arthur, ne me décevait-elle pas.
    Sa dernière phrase m’arracha un petit ricanement. Etais-je ainsi, auparavant ? Dévouée à Arthur à tel point que je me réduise à côté de lui au statut de fidèle chien de garde ? J’étais heureuse d’avoir compris que tout cela n’était que stupidité. Avoir tiré un trait sur Arthur était pour moi un nouvel accès à ma liberté. Je me défaisais des codes stricts de Camelot pour créer mes propres règles. Quoi qu’il en soit, aucune d’elle ne m’empêcherait de tuer selon mon bon plaisir.
    Je m’approchais doucement de mon ancienne amie, et posais une main sur son épaule, un sourire sombre sur les lèvres.


    - Mes yeux sont grands ouverts, ma chère. Ouverts sur un nouveau monde qui m’appartient. Contemple le tien ; la place que tu y tiens n’est que celle du valet… Tu sers avec dévouement un homme qui n’a que faire de toi, tu le défends envers et contre tous avec tellement de conviction que cela en devient ridicule. Il y a encore quelques semaines, j’étais comme toi. Comme un chiot, avec les paupières collées ; je n’avais encore rien compris. Grandis un peu. Tu réaliseras qu’irrémédiablement, les voies de la raison mènent à Geoffroy…

    Le simple contact de ma main sur son épaule devait répugner mon interlocutrice. Pourquoi pas… Je me sentais en position de force, j’avais envie de profiter de ce sentiment d’invincibilité. Quoi que pense Selana de moi, je n’en avais que faire. Nos chemins s’étaient croisés un instant, puis s’étaient brusquement séparés. Elle partait d’un côté, moi de l’autre ; et aucun carrefour ne semblait pouvoir nous réunir dans le futur.

    - Et évite de me menacer.

    Je ricanais. Le fait d’avoir sortie mon épée ne semblait pas plaire à Selana. Je levais un peu plus ma lame, l’approchais de la gorge de la Chevalier. Une gorge si tendre à trancher… J’avais envie de tuer. Me refusant à un tel geste, jugeant qu’il était encore trop tôt, je me contentais d’approcher encore un plus mon visage de la jeune femme.

    - Et sinon quoi ? Ma lame est déjà sur ta gorge que tu n’as pas encore dégainé la tienne… Tu as peur ? Je ne vais pas te tuer, Sel’. Pas encore. J’attendrais de te retrouver sur le champ de bataille pour t’abattre lentement, avec délectation. Tu m’entends ? Je ne t’oublierais pas.

    Je baissais ma garde et faisais demi-tour. Il était temps de m’en aller, définitivement. Je n’avais plus rien à faire ici ; mon destin m’attendait ailleurs.


[Hors RP : Désolée pour la lenteur de ma réponse et la qualité très moyenne de celle-ci.... =/ Pour la suite, tu fais selon ton choix ^o^ On peut terminer des maintenant... ou continuer à s'invectiver xD]

_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Il est temps de faire des choix. [Automnal] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» il est temps de faire croire en la magie [terminer]
» [SmackDown] Hogan, tu dois faire un choix !
» Il est temps de faire parler de soi.
» Socle 40mm arbre d'automne d'Ezborel
» Il faut choisir dans la vie entre gagner de l'argent et le dépenser : on n'a pas le temps de faire les deux.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeux :: Corbeille :: Anciens RPs-