CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Au peuple ! Une nouvelle intrigue, un nouveau staff, des nouvelles parties RPG... Un RENOUVEAU est mis en place. Veuillez aller vous recenser et donner votre avis dans le Crieur Public =D

Partagez | 
 

 On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Mer 27 Avr - 7:16

Folle de rage, ma main droite serrait la garde de mon épée avec tellement de force que les jointures de mes doigts en étaient devenues blanches. Ma lame, j’avais fait tous les efforts possibles pour en pas la prendre avec moi ces derniers jours ; curieusemnt, contrairement à ce que je epnsais, elle ne m’avait pas manquée tant que ça. Seulement, maintenant, j’ne avais besoin. Absolument pas pour m’en servir, non, seulement pour me soutenir. J’en avais assez des mensonges. Une épée, ça ne ment pas.
Enfin, je ne crois pas.

Je traversais le couloir au pas course, puis entraînais brusquement dans la chambre de Seth. Après l’avoir plus claquée que refermée, je m’approchais de lui, encore légèrement haletante par ma course, et plantais mon regard dans le sien avec force. Seth. Curieusement, il me semblait qu’il était la personne en qui j’avais le plus confiance. Je lui disais tout, je l’aimais follement, et cela semblait être réciproque. Et encore, s’il m’avait mentit ? Cela ne ferait que trois fois, après tout. Seulement si j’avais aprdonné la première, bien que ce fut avec difficulté, cette fois-ci il était hors de question que je revienne sur mon choix.


- Bonjour, Zacharie Athanagild Del Gildas.

Tout avait commencé il y a une bonne semaine déjà. Seth s’étant totalement rétablit, ou presque, nous avions eu l’autorisation du médecin de partir se promener dans les villages voisins. La journée avait merveilleusement commencée : j’étais avec Seth, il faisait beau, et les habitants des différents villages étaient merveilleusement accueillants.
Seulement, il y avait eu cette fille.

Je ne me souvenais plus de son nom. Seulement, dés qu’elle a vu Seth, elle s’était précipitée vers lui en lui demandant de ses nouvelles. Mon ami avait évité un maximum de questions avant d’ordonner que nous repartions, ce que nous avions fait sans attendre. Seulement ma curiosité était piquée au vif, et je n’ai pu m’empêcher de partir à la recherche de cette fille à nouveau. J’avais appris en discutant avec elle beaucoup de choses sur Seth, des banalités comme des choses plus improtantes. Comme le fait que le nom qu’il se plaisait à porter n’était pas le sien, en fait. Aussitôt après l’avoir appris, j’avais fait demi-tour et était revenue au triple galop.
A présent, j’étais là.


- Aurais-tu encore oublier de me dire ceci ? Aurais-tu si peu confiance en moi que tu te sentes obligé de mentir continuellement ? Je… je te déteste, Seth – ou, Zacharie Athanagild. Je ne sais plus qui tu es, je ne sais plus comment je ois t’appeler.

Curieusement, je n’avais même pas le plus petit besoin de retenir mes larmes. Mes yeux restaient terriblement sec. Peut-être parce que j’avais déjà épuisé toutes mes larmes en route. Probablement bien plus parce que je sentais déjà au fond de moi qu’entre Seth et moi, il n’y avait plus rien. Toute la confiance que je mettais en lui auparavant avait disparu, l’amour aveugle que lui portais s’était effondré à la révélation de son nouveau mensonge.

Ca me faisait mal au cœur. Mal au cœur de me dire que tout ça, c’était fini. Mal au cœur de réaliser que c’était une espèce de rêve qui s’effondrait. Pourtant, la vie ne cessait de nous mettre en garde. Elle nous prévenait, nous envoyait des signaux afin de nous faire réaliser que els rêves, quels qu’ils soeint, n’étaient jamais fait pour durer. De la même façon que l’on se réveille au matin, en réalisant que la perfection dont on a rêver n’est qu’illusion, il en va de même pour de ce qui la vie. Nous sommes constamment perchés en haut d’une tour, dont l'on est forcés de tomber un jour ou l'autre. Une tour qui, pendant quelques semaines, avait été la mienne et celle de Seth. A présent, nous en sommes tout les deux tombés. Mais d’un côté différent.


[Hors Rp : Désolée pour le temps que j'ai mis à te répondre, entre mon départ en vacances et la rentrée je n'ai pas eu beaucoup de temps pour moi =/]

_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY



Dernière édition par Automnal Key le Lun 19 Sep - 19:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Del Gildas

avatar

Date d'inscription : 13/03/2011
Messages : 75
Localisation : Québec <3

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Mer 27 Avr - 14:42

    Sa blessure ne le faisait plus souffrir, ou presque. Le médecin avait dit qu'il aurait mal aux côtes quelques temps, mais que ça allait passer. Et qu'il pouvait maintenant se balader comme il le souhaite. Heureusement, parce que Seth en avait marre de rester immobile. Étant du genre hyperactif, ayant le besoin de bouger, de s'activer, rester là sans rien faire, très peu pour lui. Aussitôt qu'il eut son congé, lui et Auty avaient décidé de faire une balade dans les villages environnants. Ça avait été une belle journée, qui avait bien commencé. Il eut juste un tout petit incident, que Seth espérait qu'il n'y aurait pas de conséquences. Ils avaient croisé la route à une fille qui l'avait reconnu. La dernière fois qu'il l'avait vu, il avait tout juste 15 ans. Mais elle s'était dirigée vers eux, tentant de soutirer des informations au jeune homme, tel que où il était parti, s'il allait bien, etc. Heureusement, le jeune homme avait réussi à éviter de révéler quoi que ce soit, et avait pratiquement traîné à sa suite Automnal. En espérant qu'elle oublie cette petite rencontre. Comme quoi on n'avait pas tout dans la vie.

    Il était assis sur son lit, dans sa chambre, à enfiler ses bottes, lorsque la porte s'ouvrit à la volée, dévoilant une Auty en colère ... et armée. Seth, surpris, se retourna vers elle, toujours assis. Il ne dissimulait pas sa surprise. Et l'air peu commode de la jeune femme ne lui plut pas du tout. Oh oh ... Qu'est-ce qu'il avait encore fait? Elle referma brusquement la porte, limite qu'elle sortait de ses gonds. Leurs regards se croisèrent. Et Auty lui asséna violemment :


    Auty ; Bonjour, Zacharie Athanagild Del Gildas.

    Les yeux de Seth s'agrandirent de stupeur. Comment ... ? Non, pas ça ... Il sut immédiatement qu'elle était retournée voir cette fille. La même fille qui, quelques années plus tôt, il était amoureux d'elle. Plus maintenant, cela va de soi. Mais c'était une partie de sa vie. Vie qu'Automnal semblait bien vouloir dévoiler, alors que lui préférait la cacher!


    Auty ; Aurais-tu encore oublier de me dire ceci ? Aurais-tu si peu confiance en moi que tu te sentes obligé de mentir continuellement ? Je… je te déteste, Seth – ou, Zacharie Athanagild. Je ne sais plus qui tu es, je ne sais plus comment je ois t’appeler.

    Ce n'était plus le temps de se cacher, ni de se mentir. Seth était en colère. Très en colère. Pourquoi cherchait-elle tellement à tout savoir sur lui? Ne pouvait-elle pas accepter qu'il désirait enterrer sa vie d'avant? D'un bond, les yeux voilés d'une colère qu'on pouvait maintenant savoir qu'il refoulait depuis quelques temps, il se leva, fixant lui aussi directement dans les yeux d'Automnal, sans détourner le regard. Il était furieux, et il ne faisait rien pour s'en cacher. Parce que ce n'était plus le temps de cacher quoi que ce soit maintenant.

    - Pourquoi? Pourquoi cherches-tu tout le temps à savoir qui je suis? Ne comprends-tu pas que je veux simplement oublier? Recommencer du début?

    Il fit un pas vers elle, sans avoir le moindre geste agressif envers elle. Seth ne se le permettrait jamais.

    - Tu n'aimerais pas ce que tu trouverais, si tu veux toujours chercher qui je suis. Alors, je t'en pris ... Oublie tout ça ... Oublie ce nom. Je l'ai moi-même laissé lorsque j'ai tout quitté pour venir ici.

    Il savait que cela était trop demandé. Que quiconque sain d'esprit ne lâcherait pas le morceau. En colère, Seth se détourna légèrement, fixant par la fenêtre.

_________________

Merci Auty *___*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Jeu 28 Avr - 16:28

  • Aussitôt après ma tirade cinglante, une grande colère vint habiter les yeux de Seth. Pétrifiée, je me recroquevillais sur moi-même. J’avais comme… peur de mon propre ami. Et cette idée m’affolait. Il m’avait caché tellement de choses que je réalisais ne savoir absolument rien de lui. Jusqu’où la colère était-elle capable de le mener ?
    Une soudaine vérité me sauta au visage. C’était la première fois que je voyais Seth en colère. Enfin, en colère contre moi… Je me souvenais clairement du jour où, terriblement fâché, il avait décoché un coup de poing au mur. Ce jour là, c’était à lui qu’il en voulait terriblement. Mais aujourd’hui… Tout était différent. Sa fureur était dirigée contre moi, je n’étais aps sans le savoir. Et cette colère me faisait terriblement peur.
    Deux sentiments contraires m’habitaient. D’une part, j’étais terriblement triste d’en devoir arriver là. Je n’avais jamais aimé personne comme je l’avais aimé lui, et je ne me serais pas faite prier pour que ce qu’il y avait entre nous dure toujours.
    Mais d’autre part, et cela m’affolait, un étrange plaisir me saisissait à voir Seth ainsi. J’étais terriblement énervée, et je pensais « il m’a fait du mal, je lui en fais aussi ». Si mon cœur me poussait à penser de cette façon, ma tête me criait désespéremment que cette sorte de « vengeance » était aussi stupide qu’inutile. Seulement la bête nature humaine me poussait à ne réagir que de cette façon. Je parvenais à peine à me contrôlée, bien trop aveuglée par ma fureur et ma déception.


    Seth : Pourquoi? Pourquoi cherches-tu tout le temps à savoir qui je suis? Ne comprends-tu pas que je veux simplement oublier? Recommencer du début?

    Je secouais tristement la tête et me rapprochais à nouveau de lui, la crainte qu’il m’inspirait un instant auparavant avait d’ores et déjà disparue.

    - Tu te fiches de moi ? Devrais-je donc être l’insipide jeune femme amoureuse de toi, aveugle et sans jugeotte, qui passerait sa vie aux côtés d’un homme tout en ne pouvant pas dire sans mentir qu’elle le connaît réellement ? Je ne suis pas ce genre de femme, crachais-je sèchement. J’ai fais l’erreur de t’aimer aveuglément, mais cette erreur, je ne la commettrais plus.

    Comment ? Comment Seth avait-il pu passer à côté d’une chose comme celle-ci ? Découvrir sa nature de meurtrier avait été un premier coup de marteau, mais je lui avais donné sa chance et nous avions réparé le tout. Seulement un objet cassé l’est toujours un peu. Un léger coup rouvre les quelques fissures et celui-ci éclate pour de bon. Je ne voyais pas d’autre façon de décrire la tournure que prenait notre relation.

    Seth : Tu n'aimerais pas ce que tu trouverais, si tu veux toujours chercher qui je suis. Alors, je t'en pris ... Oublie tout ça ... Oublie ce nom. Je l'ai moi-même laissé lorsque j'ai tout quitté pour venir ici.

    Qu’y avait-il de si moche dans le passé de mon (ancien) ami ? Qu’y avait-il de si moche pour que celui-ci en vienne à me mentir, en vienne à briser tout ce qu’il y avait entre nous ? La magie, les meutres ? Je n’ignorais rien de tout cela : Seth tuait sans savoir pour quelles raisons, il n’aimait pas la magie dont il était le détenteur. Seth était différent, voilà tout. Et après ? Il était hors de question que renonce à connaître le passé du jeune homme.

    - Ce que je trouverais ? Dans la vie d’un pauvre meurtrier fou comme toi ? assènais-je violemment avec un sourire amer, tandis que le jeune homme se tournais vers la fenêtre.

    Je m’arrêtais soudainement, prenant conscience de la méchanceté de mes paroles. Je n’avais jamais prononcé de telles atrocités, jamais tout au long de ma vie. Je portais doucement ma main à ma bouche, regrettant déjà mes paroles. Seulement je ne pouvais plus retourner en arrière. Je reprenais la parole en bégayant légèrement.

    - Qu’elles que… que soient les atrocités que je puisse trouver dans ton passé, Seth, tout vaux… vaux mieux que le mensonge. Je pensais que tu pourrais comprendre quelque chose qui me paraît si simple.

_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Del Gildas

avatar

Date d'inscription : 13/03/2011
Messages : 75
Localisation : Québec <3

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Ven 29 Avr - 23:03

    L'orage était en train d'éclater.

    Automnal ; Ce que je trouverais ? Dans la vie d’un pauvre meurtrier fou comme toi ?

    L'air autour d'eux se figea complètement, devenant lourde, très lourde. Seth s'était tout aussi figé, le regard rivé sur la fenêtre, la tension dans son corps augmentant de seconde en seconde. Ses paroles lui firent bien plus mal qu'il ne le laissait paraître. Car au lieu de tourner la tête vers Auty et lui dévoiler la tristesse qui l'habitait, il riva son regard au sien, un regard chargé d'une colère qu'on voyait rarement chez lui. Elle avait porté sa main à sa bouche, semblant regretter ses paroles. Contre toute attente, le jeune magicien eut un sourire acerbe. C'était donc ainsi qu'Automnal le voyait. Comme un pauvre meurtrier, fou de surcroit. C'était peut-être ça. Il était peut-être dingue. Ça expliquerait pourquoi Seth ne comprenait pas comment il arrivait à tuer ainsi. Tout l'égo, toute la fierté que le jeune homme avait pu avoir jusqu'à ce jour volèrent en éclat. Ce n'était plus le temps de se cacher. Automnal voulait la vérité? Alors il allait la lui donner. Son regard sombre et la terrible colère qui l'habitait le faisaient ressembler à un grand loup prêt à attaquer.

    Automnal ; Qu’elles que… que soient les atrocités que je puisse trouver dans ton passé, Seth, tout vaux… vaux mieux que le mensonge. Je pensais que tu pourrais comprendre quelque chose qui me paraît si simple.

    Seth se retenait pour ne pas hurler de rage. Passant une main dans ses cheveux, il ferma les yeux. Tout était fini. Car il avait décidé que si Auty voulait réellement la vérité, alors elle allait l'avoir. Ce qu'elle lui avait dit, ça avait brisé quelque chose d'irréparable. Pire, c'était en train de faire ressortir tout ce qu'il y avait de mauvais en lui. Ce n'était pas bon, du tout. L'air vibrait, Seth refoulait sa magie, qui voulait sortir à grand peine. C'était ce qui avait de moins bien à être un magicien sans expérience, sans personne pour lui apprendre. Il n'arrivait pas à se contrôler, lorsque ça dérapait. Ouvrant les yeux, fixant impitoyablement Automnal, le jeune homme avait la mâchoire crispée. Tout voulait sortir, que ce soit les mots ou la magie, pèle-mêle, si bien que c'était en train de le détruire de l'intérieur. N'en pouvant plus, Seth fit brusquement volte-face, dos à Auty, pour enfoncer profondément la lame qu'il venait de sortir de sa ceinture dans le bois de la table, la traversant de bord en bord, et poussa un cri de rage. L'air s'alourdit encore plus, la fenêtre vibra. On pouvait même voir les draps du lit défaits onduler doucement, comme s'ils étaient animés d'une vie propre. Se retournant vers Auty, Seth ne se retint plus pour dire ce qu'il avait à dire, complètement transformé par la rage.

    - Tu veux la vérité? rugit-il. Alors la voilà! J'ai vécu une enfance des plus banales. Il n'y avait rien d'intéressant dans ce village, ce n'était pas une vie que je voulais. Alors je suis parti. Puis j'ai découvert que je pouvais faire des trucs, des choses que le roi condamne. Et ce n'était tellement pas assez que je me suis mis à tuer.

    Emporté par sa colère, il revint vers Auty, jusqu'à n'être qu'à quelques centimètres d'elle, la surplombant d'une bonne tête, des mèches noires lui retombant devant les yeux. D'une voix qui n'était plus la sienne, rauque et grondante, il rajouta, les dents serrées :

    - Et tu sais quoi? J'adorais ça ...

    La bombe était lâchée, il avait révélé ce qu'il avait caché depuis toujours. Reculant d'un pas, mais étant toujours à portée de l'épée d'Automnal, Seth murmura, un voile de tristesse passa rapidement dans son regard, avant d'être rapidement chassé par la colère :

    - Jusqu'à ce que je te rencontre. Ça m'a changé ... Mais on échappe pas à ce qu'on est, hein, Automnal?

    Lui tournant le dos, il ne remarqua pas que les phénomènes magiques étaient toujours présents, même la table continuait à vibrer étrangement.

    - Fais ce que tu dois faire, Chevalier Key, tu devrais me tuer. Ou bien me laisser un jour d'avance et informer le roi.

_________________

Merci Auty *___*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Sam 30 Avr - 23:48

  • Seth passa rapidement la main dans ses cheveux, tout en fermant les yeux. Il y eut un instant de flottement, puis le jeune homme fit brusquement volte-face et planta soudainement sa lame dans la table en poussant un cri de rage, auquel mon cri de surprise fit échos. La peur qu’il m’inspirait refit brusquement surface, j’étais paniquée. Comment avais-je ainsi pu le pousser à bout ? Les limites à ne pas franchir avec Seth semblaient étonnamemt strictes. Une fois atteintes, rien ne semblait pouvoir contrôler le jeune homme. Je tentais un instant de repenser à cet instant, pendant lequel je m’étais contentée de me blottir dans ses bras, avant que tout cela n’arrive. Cette vision me semblait venir d’un tout autre monde, d’un autre temps, d’une autre vie. A présent, tout était différent.

    Il me sembla un instant que l’atmosphère… vibrait. Certain objets semblaient être animés d’une force inconnue, et je frissonais un instant, légèrement apeurée. Je le fus d’autant plus lorsque je compris que cette force inconnue n’était autre que la magie de Seth. Bon sang, il fallait d’urgence qu’il se calme, ou il allait provoquer une catastrophe. Ou NOUS allions provoquer une catastrophe ; j’étais loi d’être innocente dans cette affaire. La fureur qui m’avait saisie un instant s’évaporait doucement, et je prenais seulement conscience de l’impact de mes paroles et actes. J’étais allée trop loin.


    Seth : Tu veux la vérité? Alors la voilà! J'ai vécu une enfance des plus banales. Il n'y avait rien d'intéressant dans ce village, ce n'était pas une vie que je voulais. Alors je suis parti. Puis j'ai découvert que je pouvais faire des trucs, des choses que le roi condamne. Et ce n'était tellement pas assez que je me suis mis à tuer.

    Cette partie de l’histoire, je m’y attendais. J’avais plus ou moins compris de quoi il s’agissait au fur et à mesure des révélations qui s’étaient dressées sur mon chemin, j’avais plus ou moins compris en tentant d’aider Seth. Seulement je ne voyais pas exactement les choses sous cet angle. Je croyais plutôt que les meurtres que mon ami commettait étaient liés à sa magie plus qu’à un véritable désir de faire des choses « interdites ». J’étais un peu déçue par Seth, mais pas véritablement surprise pour autant. Seulement… triste.

    Seth : Et tu sais quoi? J'adorais ça ...

    Je tentais de prononcer un mot, mais les sons restaient bloqués dans ma gorge. J’avais toujours cru que Seth souhaitait simplement arrêter de tuer, et qu’il ne savait pas ce qui le poussait à comettre des meurtres. Je l’avais toujours cru avec tellement de forces que je m’en était convaincue. Etait-ce donc cela, la raison de ses crimes ? Un véritable désir de sang ? J’étais terrifiée. Seth s’était rapprochée de moi, me dominant par sa taille, et je me sentis brusquement minuscule. Terrifiée, j’effectuais un pas en arrière et trébuchais, me retrouvant brusquement à terre, étourdie. Seth n’était plus le même, et dans un geste instinctif, je levais mon épée vers le jeune homme, avant de la laisser brusquement retomber avec un cliquetement métallique. Jamais, au grand jamais, je ne me permettrais de blesser le jeune homme. Ecoeurée, je décochais et grand coup de pied à ma lame afin de l’envoyer s’heurter contre le mur opposé, dégoûtée par ma propre réaction. J’avais menacé un ami de ma lame, et cela était totalement contraire à mes principes.

    Seth : Jusqu'à ce que je te rencontre. Ça m'a changé ... Mais on échappe pas à ce qu'on est, hein, Automnal?

    Je laissais échapper un hoquet. Ma rencontre avec lui avait-elle tellement comptée pour qu’il désire jusqu’à arrêter de tuer ? Venais-je de m’être fin à tout ça ? Je m’en voulais. Seulement la colère presque haineuse qui brillait dans les yeux de Seth et faisait vibrer sa voix ne me ramenais pas non plus à ma raison. Elle ne faisait que rallumer lentement les cendres de ma colère, et je craignais que celle-ci, telle un phoenix, n’en renaisse. Je restais néanmoins muette comme une carpe, ne sachant qu’ajouter. J’en étais de toute façon momentannément incapable. Les sons ne passaient pas le cap de ma gorge, trop de pensées se bousculaient dans ma tête pour que je puisse formuler une quelconque phrase cohérente. De nombreux sentiments contradictoires s’entremêlaient. Une haine qui s’opposait à une certaine tendresse pour le jeune homme, une tendresse qui n’était certes plus un véritable amour mais une amitié puissante que rien ne détruisait, par exemple. Différentes pensées me vrillaient la tête et je me relevais lentement, encore légèrement étourdie. Je remarquais au passage que la magie semblait toujours faire rage dans la petite pièce, la table allant jusqu’à trembler. Seth, tourné vers la fenêtre, pris de nouveau la parole.

    Seth : Fais ce que tu dois faire, Chevalier Key, tu devrais me tuer. Ou bien me laisser un jour d'avance et informer le roi.

    C’est à cet instant précis que les larmes commencèrent à me piquer les yeux. Mon dieu, Seth ne faisait-il plus confiance au point de me croire capable d’aller le dénoncer ? Je ne savais plus comment appeler ce qu’il y avait entre nous. Néanmoins cela restait encore largement assez fort pour que je me refuse à tenter quoi que ce soit contre lui. Cela me faisait de la peine de me l’avouer, mais malgré tout ce que Seth m’avait caché, il comptait toujours pour moi. Plus comme avant, non. Mais il était comme… ma famille.

    - Es-tu… Es-tu fou ? murmurais-je, effondrée. Crois-tu vraiment que j’en sois capable ? Je te déteste… Mais il y a autre chose aussi… Et je ne trahirais pas, Seth. J’ai risqué ma vie pour toi, et je pensais que mon œil suffisait à te le rappeler. Me crois-tu tellement insensible pour que je puisse te condamner à mort ?

    Cette fois-ci les larmes dévalaient le long de mes joues. J’étais en colère contre moi, contre lui, contre le monde entier. Je m’approchais rapidement du jeune homme et le faisais se retourner vers moi vivement, tentant avec difficulté d’ignorer la crainte qu’il m’inspirait, lui et sa magie. Je tentais de me souvenir des moments que nous avions passés ensemble, de contrôler ma peur.

    - Arrête tout ça. User de la magie ne mênera à rien, énonçais-je sèchement en désignant la table, qui continuais à trembloter. Et explique-moi pourquoi tu es en colère contre moi. Vouloir connaître la vérité est-il un crime ? Il ne me semble pas.

    Je faillis ajouter que ce qu’il faisait, lui, c’était des vrais crimes. Seulement je me doutais déjà bien que mes paroles n’allaient pas lui plaire, il était inutile d’envenimer encore plus les choses. S’il devait être difficile d’accorder quelques crédits à mes yeux rougies et à ma voix quelques peu sanglotante, il n’empêchait qu’une grande tension régnait toujours entre nous deux.


_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Del Gildas

avatar

Date d'inscription : 13/03/2011
Messages : 75
Localisation : Québec <3

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Dim 1 Mai - 0:41

    Lorsqu'elle était tombée, puis levée sa lame vers Seth, ce dernier avait fait un pas vers l'arrière, certain qu'elle allait s'en servir. Après tout ce qu'il était en train de dire, toute la douleur qu'il lui a causée. Les mots déboulèrent avec force, jusqu'à ce qu'il lui lança, lui faisant dos, qu'elle devrait le tuer. C'était la meilleure des choses. Seth était en train de faire ressurgir ce qu'il y avait de mauvais en lui, sombrant peu à peu. Si Automnal savait ce qui se passait dans sa tête en ce moment ... Le jeune homme avait toujours détesté le manque de contrôle de sa magie, personne ne l'avait pris sous son aile, pour lui apprendre à se contrôler. Il compensait ce manque en tuant, en faisant souffrir. Seul domaine où il avait le contrôle. Fermant les yeux, toujours dos à Auty, Seth tenta de respirer plus calmement, mais elle était toujours rapide, difficile. Et son cœur qui galopait furieusement. Il ne remarquait toujours pas que la magie était présence dans la pièce, faisant vibrer les quelques objets, ainsi que la fenêtre.

    Automnal ; Es-tu… Es-tu fou ? Crois-tu vraiment que j’en sois capable ? Je te déteste… Mais il y a autre chose aussi… Et je ne trahirais pas, Seth. J’ai risqué ma vie pour toi, et je pensais que mon œil suffisait à te le rappeler. Me crois-tu tellement insensible pour que je puisse te condamner à mort ?

    Seth fermait toujours les yeux, faisant dos à Auty. Tout ce qu'il était avant la rencontre d'Auty, c'est à dire un meurtrier sans scrupules, sans remords, qui tuait et qui adorait cette sensation, tout ça, ça revenait avec force. La présence d'Automnal avait refoulé ce qu'il était, mais maintenant, la tempête faisait rage, et plus rien ne restait emprisonné. C'est pour ça qu'il ne ressentit que de la colère et de la haine, lorsqu'elle lui dit qu'elle ne le dénoncerait pas. Qu'elle ne voulait pas le condamner à mort. Pas une once de reconnaissance, ni de soulagement. Le jeune homme ne comptait pas se faire tuer, que ce soit par elle ou par le roi. Il ne voulait pas mourir. Il allait se battre, si on tentait de barrer sa route. Une évidence lui sauta à la figure ; Plus question de rester ici. Il ne le supporterait plus. Seth sentit la main d'Auty lui saisir le bras et le retourner vivement, dévoilant à la jeune femme le regard sombre et mordoré du magicien. Des reflets plus dorés que d'habitude y brillaient, signe qu'il utilisait - même sans le savoir - la magie.

    Automnal ; Arrête tout ça. User de la magie ne mènera à rien. Et explique-moi pourquoi tu es en colère contre moi. Vouloir connaître la vérité est-il un crime ? Il ne me semble pas.

    Il cligna des paupières, un peu surpris. Relevant les yeux, regardant les alentours, Seth remarqua - enfin! - les phénomènes magiques. La fenêtre vibrait de plus en plus, la table aussi, et c'était limite que les objets posés dessus ne se mettaient pas à léviter. Cela ne fit qu'amplifier sa colère, et accessoirement sa magie aussi. Si bien que la fenêtre explosa, ne les atteignant heureusement pas. Sursautant, il fit un pas sur le côté, fixant la fenêtre - ou ce qui en restait, indécis, toujours furieux. Le jeune magicien retourna la tête vers Automnal, la mâchoire crispée. Et il lâcha d'une voix hargneuse :

    - Pourquoi? Pourquoi devrais-je arrêter? Parce que tu me le demandes? Parce que ce que je suis en train de faire est interdit? Y'a déjà un bon moment que je fais des choses interdites, non? Alors, une de plus ...

    Il s'éloigna d'Automnal, craignant que sa colère atteigne un tel point qu'il lui fasse mal accidentellement avec sa magie. Posant ses mains à plat sur la table de bois, où la lame était toujours plantée, il avoua, les dents serrées :

    - Même si je le voulais, je ne sais pas comment l'arrêter.

_________________

Merci Auty *___*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Dim 1 Mai - 1:13

  • Seth se redressa soudainement et observa avec une apparente surprise les étranges phénomènes dont il était l’origine. Comme s’il ne les avait pas aperçus auparavant… Possédait-il véritablement si peu de contrôle sur sa magie ? Du peu de ce que je savais de Seth, je savais parfaitement que celui-ci détestait perdre le contrôle des évènements. Ce qui, indéniablement, devait se produire à chaque fois que ses dons surnaturels refaisaient surface.

    J’observais avec anxiété les différents objets, qui oscillais de plus en plus forts. Si tout cela continuais, il y allait avoir de la casse, et Seth risquerait de se faire remarquer. Je ne savais plus que faire pour le calmer, et je n’étais absolument pas d’humeur à lui faire un bon gros câlinou pour le remettre d’aplomb. Je me contentais donc d’observer la scène, impuissante, priant pour que le jeune homme reprenne le contrôle de ses pouvoirs. Peine perdue.

    Je retenais un cri de surprise et me protégeais le visage de mes bras lorsque la vitre éclata, purement et simplement. Quelques morceaux de verre glissèrent jusqu’à mes pieds, se répandant dans la pièce. Je connaissais si peu la magie… elle me faisait peur. Elle semblait si puissante, si incontrôlable, si… meurtrière. J’avais peur pour Seth, j’avais peur pour moi.


    Seth :- Pourquoi? Pourquoi devrais-je arrêter? Parce que tu me le demandes? Parce que ce que je suis en train de faire est interdit? Y'a déjà un bon moment que je fais des choses interdites, non? Alors, une de plus ...

    Cette simple phrase fut la goutte d’eau qui débordait du vase. La colère qui emplissait doucement le vase de ma conscience avait enflée au point d’en déborder. Tout mon être ne demandait qu’à hurler, qu’à cracher ma colère. Les larmes qui sillonaient mes joues n’étaient plus provoquées par ma tristesse mais par ma fureur. Comment le jeune homme pouvait-il être à ce point inconscient de ses actes ? Si l’interdit existait, ce n’était pas pour rien, non. Et mon ami ne semblait pas en avoir conscience. Si seulement je ne m’interdisais pas formellement de faire mal de quelque façon que ce fut à Seth, je l’aurais bien giflé.

    - Aller à l’encontre des interdits ? hurlais-je, hors de moi. Et où cela t’a-t-il mené, dis-moi ?! Où en es-tu ? Tu es stupide ! Ton imprudence finira par causer ta perte, et tu ne sembles même pas t’en rendre compte ! J’essayais de t’aider, Seth. Je ne veux pas que tu sois dénoncer, je ne veux pas que tu te fasses tuer. Mais tu refuses de m’écouter : alors vas-y, fais ce que tu veux. Je n’en peux plus, moi.

    Après s’être éloigné, Seth posa ses mains à plat sur la table.

    Seth : Même si je le voulais, je ne sais pas comment l'arrêter.

    Cet aveu semblait tellement lui coûter… Mais s’il n’avait pas appris à contrôler sa magie, il me semblait évidemment qu’il n’y parvienne pas. Il lui suffisait d’apprendre… J’aurais bien aimé connaître un magicien, pour pouvoir l’aider. Seulement ce n’était pas mon cas.

    - Tant pis. Essaie. Quand tu as voulu me soigner, tu as bien réussi. Alors concentre-toi, et essaie, bon sang !

    Ma colère était probablement vaine. Tant pis. Je voulais que cela fonctionne. Tout cela devenait bien trop dangereux.

_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Del Gildas

avatar

Date d'inscription : 13/03/2011
Messages : 75
Localisation : Québec <3

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Dim 1 Mai - 3:21

    Les paroles du jeune homme semblèrent faire bouillir de colère Automnal, cette fois-ci, elle était assez furieuse. Mais maintenant, Seth s'en fichait. Qu'elle se mette en colère si cela lui chantait. Ce n'était pas super bien de penser ça, mais le jeune homme oscillait entre l'homme meilleur qu'il avait été auprès d'Auty, et celui d'avant, le meurtrier, celui qui tuait pour le plaisir. Il soutint son regard, affrontant regard doré contre regard bleu. Tous les deux étaient en colère, ça faisait beaucoup d'étincelles. Seth s'attendait à une bonne grosse gifle, ce qui aurait peut-être pu lui remettre les idées à la place, mais elle ne le fit pas. À la place, elle hurla après le magicien.

    Automnal ; Aller à l’encontre des interdits ? Et où cela t’a-t-il mené, dis-moi ?! Où en es-tu ? Tu es stupide ! Ton imprudence finira par causer ta perte, et tu ne sembles même pas t’en rendre compte ! J’essayais de t’aider, Seth. Je ne veux pas que tu sois dénoncé, je ne veux pas que tu te fasses tuer. Mais tu refuses de m’écouter : alors vas-y, fais ce que tu veux. Je n’en peux plus, moi.

    Seth voulut lui répondre qu'il s'en fichait, qu'il s'en fichait de perdre le contrôle, de mourir ou de souffrir, mais ce n'était pas vrai. Il parvint à garder un minimum de self-control - très très peu, à vrai dire - alors il garda le silence, avant de dire encore plus de bêtises. Au lieu de cela, il se retourna pour poser ses paumes à plat sur la table, et lui avouer qu'il ne savait pas comment arrêter sa magie. Ce qui était un très grand coup pour sa fierté.

    Automnal ; Tant pis. Essaie. Quand tu as voulu me soigner, tu as bien réussi. Alors concentre-toi, et essaie, bon sang !

    Seth secoua la tête, ne savant pas quoi faire, il était en train de littéralement perdre la tête. Pressant ses tempes qui commençaient à être douloureuses, il regardait les objets qui maintenant vibraient à un tel point qu'ils se mettaient à lentement tourner sur eux-même, les éclats de verre sur le sol aussi, lévitant à quelques centimètres du sol. Cette fois, le jeune homme comprit parfaitement qu'il était en train de perdre le contrôle. Et ça devenait dangereux.

    - J'y ... J'y arrive pas ...

    Son cœur faisait sentir son furieux battement contre les tempes du magicien. Il prenait conscience que s'il était découvert, là, maintenant, il entraînerait dans sa chute Automnal. Ce qu'il ne se permettrait jamais. Fermant les yeux, il tenta de faire retomber les objets qui volaient ici et là, se concentrant autant qu'il le pouvait. Mais ça ne donna rien, à part intensifier ce qui se produisait. L'air de la pièce s'agitait, s'échauffait. La respiration du garçon devenait saccadée. * Stop * pensa-t-il, désespéré. Il ne voulait pas blesser Automnal. Il s'en voudrait encore plus. Seth chancela doucement, il tomba vers l'arrière mais heureusement, retomba en position assise sur son lit. Lorsqu'il prit appui en posant sa main à plat sur celui-ci, les draps s'enflammèrent soudainement, le faisant bondir sur ses pieds, paniqués.

    - Je ...

    L'air était dense, suffocante. Stop! Sa tête était sur le point d'exploser. Stop! Il n'en pouvait plus. Jamais il n'avait perdu ainsi le contrôle de sa magie. Jamais elle ne s'était manifestée ainsi. Stop! Stop! STOP! Seth se prit la tête à deux mains, puis le silence se fit. Ouvrant un œil, il regarda les alentours. Tous les objets qui volaient ici et là dans la pièce s'étaient figés, les flammes sur son lit aussi, comme si on les avait glacés. Vacillant sur ses jambes, il tituba vers le reste de fenêtre et regarda à l'extérieur. Les nuages dans le ciel étaient tout aussi immobiles, les serviteurs en bas aussi, ainsi que les quelques chevaliers. Plus rien ne bougeait. À part lui ... et Automnal. Se tourna vers elle, Seth remarqua qu'elle n'avait pas été figée comme tout le reste. Tournant la tête à nouveau vers l'extérieur, il marmonna, angoissé :

    - Oh ... C'est pas vrai ...

_________________

Merci Auty *___*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Dim 1 Mai - 9:57

  • Je jetais un regard complètement terrifié aux objets qui nous entourait. La magie semblait les doter d’une vie propre, les faisait tourner sur eux-mêmes, les faisait léviter. J’avais terriblement peur. La pièce entière vibrait de magie, j’en sentais presque mes cheveux se dresser sur ma tête. Tout devenait peu à peu chaotique, et malrgé tous les efforts que Seth semblait finalement déployer, pas un seul des éléments alentorus ne semblait vouloir s’arrêter de bouger/trembler/osciller dangeureusement. La table qui tremblait faisait un bruit monstre, et je craignais que quiconque, par curiosité, ne tente de venir voir par ici ce qu’il se passait. Par précaution, je fis un instant demi-tour et allais mettre en place le verrous qui fermais la chambre de Seth.

    Je me tournais lentement, une étrange odeur emplissant soudainement l’air. Une odeur de… grillé. Je sursautais en aperçevant le lit de Seth : les draps avait pris feu. Tandis que le jeune homme se relevais avec surprise, je saisis un oreiller et tentais d’étouffer les flammes, peine perdue. Je mis une seconde pour m’aperçevoir que celles-ci, curieusement, semblaient comme… figées. Jetant un coup d’œil circulaire à la pièce, je réalisais que tout avait subi le même sort. Les bouts de verres s’étaient fixés de façon curieuse, à cinq centimètres du sol, tandis que la table, figée en plein tremblement, semblait comme… bancale.

    Je mis un instant à comprendre de quoi il en retournait. Tournant la tête vers la fenêtre, j’aperçus un oiseau, immobile en plein vol, telle une figurine suspendue à un nuage : ce fut cette vision qui me fit réaliser dans quel problème Seth et moi nous nous étions fourrés. En voulant voir cesser les tremblements des différents objets, il n’avait pas fait que les figer elles. Il avait TOUT figé. Y compris… le temps.

    Une terrible angoisse vint me saisir à la gorge, et je ne pus retenir un léger rire nerveux. Comment allions nous faire à présent ? J’avais peur. Et si nous restions à jamais coincés hors du temps ? J’avalais bruyamment ma salive, affolée, désespéremment en quête d’une solution. Je me savais malheureusemnent absolument impuissante. La magie était à mes yeux un domaine vaste et compliqué, quasiment inconnu.

    - Et… on fait quoi, maintenant ? murmurais-je de façon hésitante, totalement figée à un mètre de Seth.

    Comme pour m’assurer que tout était réellement figé, je débloquais le verrou et ouvrais la porte de Seth. Je faillis lâcher un petit cri et sursautais en me retrouvant face à un garde. Je faillis claquer la porte avant de réaliser que, celui-ci figé, Seth et moi ne craignons rien pour le moment. Le pauvre homme s’apprêtait probablement à ouvrir la porte au moment où tout avait été figé, et il était toujours là.

    - Seth ? Nous avons un problème, dis-je en désignant le garde d’un geste rendue tremblotant par l’angoisse.

    Je refermais rapidement la porte et tentais de remettre rapidement de l’ordre dans la petite chambre de Seth. Je récupérais les morceaux de verre et les passaient par la fenêtre cassée, replaçait correctement la table et retirais la lame que le jeune homme y avait foché quelques minutes auparavant. Je voulais simplement, au cas où le temps re-démarre brusquement, que tout paraisse normal, afin que le garde ne puisse se douter de rien lorsqu’il entrerait. A l’exception de la fenêtre cassée, bien évidemment. Restais le problème des flammes. Curieuse, j’approchais ma main de celles-ci puis retenais un petit cri de douleur : bien que les flammes fussent immobiles, elles brûlaient toujours autant. Je récupérais le pichet d’eau qui était sur la table, bien que la moitié de son contenu ce soit déversé sur celle-ci, et en aspergeais les flammes. Je vis celles-ci disparaîtere avec satisfaction, puis me tournais à nouveau vers Seth.


    - Tu y arrives ? Je veux dire, à faire re-démarrer le temps ?

    Les sourcils froncés, je réfléchissais aux différentes possibilités qui s’offraient à nous. Rester là, et sortir une excuse bancale au garde une fois qu’il serait ré-animé, ou fuir tant que tout était immobile et tenter de rétablir la situation de l’extérieur.

    - Qu’est-ce qu’on fait, Seth ? On reste là, ou on sort et tu essayes de résoudre tout ça de l’extérieur ?

    Ma colère s’était un instant évanouie, remplacée par l’angoisse. J’étais plongée jusqu’au coup dans une situtation qui m’échappait, tout cela prenait des proportions bien trop importantes à mes yeux. Ma fureur n’avait pas sa place ici.


_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Del Gildas

avatar

Date d'inscription : 13/03/2011
Messages : 75
Localisation : Québec <3

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Dim 1 Mai - 15:12

    L'angoisse lui prenait à la gorge, tandis que Seth regardait le pièce complètement figée ... dans le temps. Mais comment avait-il pu faire ça? Découragé, il se frotta les tempes. Plus il en découvrait sur la magie, plus il devenait dingue. Lui qui ne savait pas d'où ça venait, ses parents n'étaient même pas magiciens eux-mêmes! Regardant toujours par la fenêtre, Seth entendit Automnal lui demander ce qu'ils devaient faire maintenant. Mais le jeune homme était complètement perdu. Il avait tenté ''d'arrêter'' les phénomènes, au lieu de ça il avait TOUT arrêté. Qui sait ce qui se passera s'il tente à nouveau d'utiliser la magie pour défiger le temps. Il chercha tout de même dans sa tête une solution, entendant la jeune femme ouvrir la porte. Trop concentré, il n'entendit pas le petit cri de surprise de celle-ci.

    Automnal ; Seth ? Nous avons un problème

    Oui oui, il savait parfaitement qu'ils avaient un problème. Un très gros problème, même! Qu'est-ce qu'ils allaient faire si ... s'ils restaient prisonniers en dehors du temps? Seth ne supporterait pas ça. Mais il tourna quand même la tête, et sursauta, l'angoisse montant en flèche. Jusqu'à ce que le jeune magicien comprenne que ce garde était tout aussi figé et qu'il ne pouvait pas les voir. À moins que le temps reprenne soudainement son cours, alors là, Seth était mort. Le choc que cela lui fit le laissa confus, immobile, cherchant une solution à toute vitesse, tandis qu'Auty tentait de faire reprendre un aspect normal à la chambre.

    Automnal ; Tu y arrives ? Je veux dire, à faire re-démarrer le temps ?

    - Non, je ne sais pas comment faire ... répondit-il en secouant la tête. Seth était complètement paumé. Fermant les yeux, il ne réussit qu'à produire une brève lumière autour de ses mains, qui s'éteignit en grésillant. Mais le temps était toujours aussi immobile.

    Automnal ; Qu’est-ce qu’on fait, Seth ? On reste là, ou on sort et tu essayes de résoudre tout ça de l’extérieur ?

    Pas mauvaise comme idée. Si le temps reprenait son cours, il ne voulait pas être là lorsque le garde ouvrirait la porte. Au pire, il se demanderait ce qui avait un tout petit peu massacré la chambre, mais ils ne les retrouverait pas.

    - Mieux vaut sortir d'ici.

    Rapidement, il cacha son poignard dans sa veste, faisant un rapide tour de la pièce pour vérifier qu'il n'y avait plus rien lui appartenant ici. Ce que Seth ne disait pas à Auty, c'était que dès que ce ... problème serait réglé, il comptait disparaître. Littéralement. Prenant les devants, il sortit de la petite chambre en contournant le garde, laissant le soin à Automnal de refermer derrière elle. C'était étrange de voir les serviteurs et autres occupants du château ainsi immobiles. Il s'arrêta à l'abri d'un coin de couloir, réduisant ainsi les risques que de se faire ''apparaître'' devant d'autres gens. Sa colère était retombée, pour le moment, et peut-être que cela va lui permettre de retrouver le contrôle de sa magie. Mais il eut beau fermer les yeux, se concentrer autant que possible, rien n'y fit.

    - Ça ne fonctionne pas ...

_________________

Merci Auty *___*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Lun 2 Mai - 18:41

  • Je continuais à paniquer, affolée à l’idée de devoir rester ainsi coincée à jamais dans le temps. Pour moi, la vie ne valait la peine d’être vécue que pour les changements qu’elle connaissait, que les obstacles qu’elle devait surmonter. Le monde était un univers qui changeait constamment, et seule cette raison justifiais pour moi la raison d’être. Restée coincée dans un monde silencieux et immobile, ça, non, je ne supporterais pas. Autant me pendre directement.

    Tandis que je m’abandonnais aux pires scénarios catastrophes, Seth tentait toujours de nous tirer de là. Il restait immobile, mais je savais pertinnement qu’il déployait de grands effrots dans le but d’obtenir ce qu’il souhaitait. Je redressais soudainement la tête en apercevant une légère lueur bleuâtre, qui provenait des mains du jeune homme ; curieusement, cette vision me perturba bien plus que celle des objets lévitants, quelques secondes auparavant. L’aura qui s’échappait des doigts fin de Seth m’effrayait, et je faisais un pas en arrière, espérant tout de même que tout redeviendrais comme avant. Peine perdue. Rien n’avait changé.


    Seth : Mieux vaut sortir d'ici.

    J’aquiesçais, et prenais la suite de Seth après que celui-ci ait récupéré son couteau. Je ne savais pas ce que le jeune homme comptait faire après que tout cela soit réglé – si nous y parvenions, bien entendu. Il ne pourrait, au moins pendant un certain temps, pas retourner dans sa chambre. Seth et moi étions déjà mêlés à une histoire de meurtre : si de plus des soupçons se portaient sur lui au niveau de la magie, Arthur n’hésiterait pas à se renseigner plus sur lui. Tôt ou tard il finirait alors à découvrir l’histoire, et s’en serait fini de nous.
    Ou, en tout cas, de Seth.

    En attendant, j’observais d’un œil curieux les gens figés dans les couloirs. C’était une étrange vision, presque… morbide. Je prenais d’un seul coup conscience de l’illogique de la situation dans laquelle nous nous étions plongés. Moi qui ne croyait presque pas à la magie avant ma rencontre avec Seth, il me semblait à présent être plongée comme dans un univers parallèle. J’étais terriblement troublée et, plongée dans mes pensées, je manquais de trébucher sur Seth, qui s’était arrêté. J’observais un instant les environs : nous étions dans un coin de couloir, dans l’ombre. Les risques que quelqu’un nous voit apparaître au cas où le temps re-démarrerait étaient minimes.


    Seth : Ça ne fonctionne pas ...

    Seth ne semblait toujours pas réussir à reprendre le contrôle de sa magie. Devoir rester immobile alors que nous risquions tous les deux de rester coincé dans cette athmosphère étrange me rendait folle, il me semblait qu’un énorme nœud s’était formé au niveau de mon estomac. Ma panique montait dans ma gorge et je ne pus m’empêcher de crier, complètement affolée. Mes nerfs n’en pouvaient plus.

    - Mais fais un effort, bon sang ! criais-je en secouant énergiquement les épaules du jeune homme. Je ne sais pas, moi, imagine que les gens bougent à nouveau ! Autant que je te prévienne, Seth. Si nous sommes censés rester là pour toujours, ben… Tu vois mon épée ? Je n’hésiterais pas à me saisir. Mourir de sa propre lame n’est pas si cruel, lorsque la deuxième option se révèle être de dépérir lentement.

    J’étais sèche, brutale. Mais j’espérais que cela aurait son effet. De toute façon, je n’en pouvais plus de contenir le trop plein d’angoisse qui bouillonait en moi. J’explosais, tout simplement.


_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Del Gildas

avatar

Date d'inscription : 13/03/2011
Messages : 75
Localisation : Québec <3

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Mar 3 Mai - 0:07

    Si c'était l'angoisse qui étreignait Automnal, lui c'était la colère. Ne pas avoir le contrôle de quelque chose qui fait pourtant partie de lui, c'était frustrant. Seth voulait tellement pouvoir défiger le temps, mais même s'il se concentrait comme jamais il ne s'est concentré dans sa vie, ça ne fonctionnait pas. Le jeune homme était littéralement en train de perdre les pédales, se passant un main dans ses cheveux, fermant les yeux, serrant la mâchoire et les poings. Et Auty, qui criait maintenant, n'améliorait pas l'écrasante tension qui était tombée sur les deux jeunes gens.

    Automnal ; Mais fais un effort, bon sang !

    Elle le secouait furieusement et Seth se laissa faire, même si la Chevalier pouvait sentir les muscles complètement crispés des épaules du jeune homme sous ses paumes. Il avait tout aussi envie de hurler, faisant des efforts monstres pour que tout redevienne comme avant, enfin, pour ce qu'il y était question du temps et de sa foutue magie.

    Automnal ; Je ne sais pas, moi, imagine que les gens bougent à nouveau ! Autant que je te prévienne, Seth. Si nous sommes censés rester là pour toujours, ben… Tu vois mon épée ? Je n’hésiterais pas à me saisir. Mourir de sa propre lame n’est pas si cruel, lorsque la deuxième option se révèle être de dépérir lentement.

    C'était comme si Seth avait reçu un choc électrique. Saisissant brusquement les poignets de la jeune femme - sans lui faire mal cependant - il la fixait avec des yeux chargés de colère. Mais cette fois-ci c'était contre lui. Jamais, au grand jamais, il n'allait la laisser mettre fin à ses jours s'ils restaient pris dans cet univers figé et immobile. Jamais. Bien que c'était de la colère que Seth ressentait, on pouvait aussi voir de la peur et une panique étouffante dans ses yeux dorés. Il fixait toujours Automnal directement dans les yeux, l'empêchant de se dérober en maintenant fermement sa prise sur ses poignets. Entendre de sa bouche qu'elle n'hésiterait pas à passer sa propre épée au travers de son corps pour se tuer était le pire des coups de fouet qu'il pouvait avoir. Cela semblait fonctionner, car tout à coup l'air autour d'eux devint moins lourd, et le temps reprit son cours. Seth ne s'en rendit pas tout d suite compte, car il siffla, les dents serrées :

    - Jamais, tu entends? Jamais je ne te laisserais faire ça ...

    Il cligna des paupières et se rendit finalement compte des bruits environnants. Regardant autour, il lâcha distraitement les poignets de la jeune femme. L'angoisse ressentit disparut d'un seul coup, faisant relâcher ses muscles de son dos et de ses épaules. Bon sang qu'il détestait quand sa magie foirait comme ça!

_________________

Merci Auty *___*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Jeu 5 Mai - 7:35

  • Dans mes paroles, j’avais été brusque et sans détour. Bien que l’idée de mettre fin à mes jours, dans un tel milieu, me trottait dans la tête depuis quelques minutes déjà, un sursaut de panique m’avait poussé à éclater, à révéler mes intentions. Non, je ne tenais pas à rester dans ce genre de monde. Et quoi qu’il se passe, je ferais tout pour que cela n’arrive pas. Quitte à me retrouver illico presto… là-haut.

    Mes paroles semblèrent… bouleverser Seth. Une lueur de colère éclaira ses yeux dorés, et il saisit mes poignets avant de planter son regard dans le mien : il n’était pas difficile d’y deviner une certaine peur et de l’angoisse. Quelque part, j’étais touchée par la réaction de mon amie. Malgré la colère réciproque qui circulait entre nous deux, il tenait toujours à moi… Si ce fut quelque part une bouffée d’air frais, c’était un peu le genre de bouffée que l’on avalait de travers. Il y avait un espèce de goût amer dans ma gorge : tout cela me rappelait bien trop les derniers jours passés avec Seth, des derniers jours sur lesquels je croyais un instant plus tôt avoir fermé la porte. Visiblement, la porte était restée entrouverte. Je n’étais même plus sûre de moi quant à mes sentiments pour Seth, j’étais juste un peu perdue.

    Un léger brouhaha se fit entendre, et croissait de secondes en secondes. Je souris en réalisant que le monde semblait reprendre vie : j’en avais presque envie de pleurer. J’avais eu si peur… Après tant de temps passé dans un silence complet, le château me semblait monstrueusement bruyant. Seth, quant à lui, ne semblait toujours pas s’apercevoir qu’il avait réussit à tout faire redevenir comme avant.


    Seth : Jamais, tu entends? Jamais je ne te laisserais faire ça ...

    J’acquiesçais, puis tentais de désigner à Seth le monde qui reprenait son cours. Seulement celui-ci retenait toujours mes poignets, et je me contentais donc de prendre la parole.

    - La question ne se pose plus, il me semble.

    Le jeune homme sembla enfin se rendre compte des changements qui s’étaient opérés. Il daigna enfin lâcher mes poignets tout en clignant des paupières. De mon côté, je lançais un regard circulaire à ce qui nous entourait, avant de sursauter brusquement : le garde que nous avions vu auparavant pénétrais dans la chambre de Seth. Bien que le jeune homme et moi soyons déjà presque totalement invisibles, je nous poussais brusquement en arrière.

    Le garde ressortit rapidement de la petite pièce, l’air légèrement déstabilisé. Et cela pouvait se comprendre : la fenêtre était cassée, et il n’y avait plus personne dans la petite pièce. La seule solution –hormis celle de figer le temps, bien entendu, mais je ne pensais pas que le garde songe à cette option- aurait été de sauter par la fenêtre. Vu la hauteur, cela me semblait légèrement… périeux. L’homme ameuta certains de ses collègues, qui contemplèrent avec tout autant de surprise la pièce vide. Je détournais mon regard vers Seth, puis lui posait la question qui, depuis un instant déjà trottais dans ma tête.


    - Tu vas faire comment, maintenant ? Où vas-tu aller ?

    J’avais tout de même une bonne idée de la réponse. Et si Seth… partait, tout simplement ? Son regard, dans sa chambre, ne m’avais pas échappé. Il ne comptait pas revenir.
    Je me rendis seulement compte à quel point cela m’attristait. La colère qui faisait rage entre nous n’était-elle pas… que passagère ? Bien que je ne l’aime plus – et encore, quelques doutes se faisaient encore sentir sur la question -, il comptait encore beaucoup pour moi. Seth était un meurtrier, il était libre d’aller où il voulait. Aurais-une chance de le revoir ? Je craignais fort que non. Vu tout ce que le jeune homme m’avait caché, j’aurais presque du être contente de me « débarrasser » d’un menteur. Seulement, dans me tête, ça ne se passait pas comme ça.
    Malgré moi, je ne voulais pas qu’il parte.
    J’espérais me faire des idées. Seulement, je ne comptais que très peu là-dessus.


_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth Del Gildas

avatar

Date d'inscription : 13/03/2011
Messages : 75
Localisation : Québec <3

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Dim 8 Mai - 23:02

    Le temps avait repris son cours, heureusement pour les deux jeunes gens. Ça aurait été horrible, qu'ils soient ainsi enfermés dans un monde d'immobilité, où rien n'aurait changé jusqu'à ce que la magie de Seth daigne tout remettre en marche. Il ne l'aurait pas laissée se tuer. En fait, le seul moyen qu'ils auraient eu pour que la magie s'estompe, c'était que Seth ... meurt. Enfin, c'est ce qu'il pensait. Généralement, si le magicien meurt, ses sorts ne tiennent plus ... non? Enfin, la question ne se posait plus. Automnal sursauta, faisant tourner la tête du jeune homme. Le garde venait d'entrer dans la chambre. Son amie le poussa brusquement vers l'arrière, heureusement, empêchant quiconque de les voir. C'était mieux ainsi, Seth ne voulait pas que des soupçons pèsent sur la jeune femme. Bientôt, une petite troupe de gardes se trouvait devant la porte de la chambre ouverte, dévoilant une fenêtre brisée, et aucun cadavre en bas de la tour.

    Automnal : Tu vas faire comment, maintenant ? Où vas-tu aller ?

    Passant une main dans ses cheveux, retenant un soupir contrit, Seth détourna les yeux. Il devait partir. Non, ça allait plus loin que ça ... Il VOULAIT partir. Ce qui c'était passé, c'était trop, il ne pouvait pas rester. Et au final, Auty serait probablement bien mieux sans lui. D'une voix morne, comme s'il était à cent lieux d'ici, le jeune homme répondit :

    - Je me débrouillerais.

    Il ne voulait absolument pas lui dire où il comptait aller. Et puis il n'était pas à un secret ou un mensonge de plus ou de moins ... Pour l'instant, sa colère semblait s'être un peu calmée, même si on la sentait, tapie, prête à ressurgir avec force. Pour l'instant, Seth s'efforçait de la réprimer, ne voulant pas blesser encore plus Automnal. Sa voix, même si elle avait des intonations lasses, était catégorique. Il partait. C'était mieux ainsi. Et puis, cela ne devait pas déplaire à la jeune femme de le voir débarrasser le plancher. Juste à y penser, sa colère revenait, alors il se concentra sur le lieu où il comptait aller. Reculant d'un pas, prudent, il ne voulait pas qu'elle le questionne encore plus.

    - Auty, je ... Désolé.

    Avant qu'elle ne puisse faire quoi que ce soit pour le garder dans l'ombre du mur pour tenter de lui arracher quelques autres informations, il alla au grand jour, d'une démarche nonchalante pour ne pas alerter quiconque le verrait. Automnal ne pouvait se permettre de le suivre sans éveiller les soupçons, alors Seth en profitait. C'était plutôt lâche de sa part, mais il fallait vraiment qu'il parte. Maintenant.

    [Fini? (a)]

_________________

Merci Auty *___*
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Automnal Key
Chevalier
avatar

Date d'inscription : 20/12/2010
Messages : 412
Localisation : Dans MON monde.

MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   Ven 13 Mai - 6:17

Ouaip', fini =D

_________________


Run Away
Fly Away
FAR AWAY

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]   

Revenir en haut Aller en bas
 

On fini toujours par tomber de la tour [PV Seth] [FINI]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les masques finissent toujours par tomber (PV Capucine) | abandonné, dortoir des acteurs.
» [Evènements : Bataille sur l'île de Legion !] Tomber les masques
» A toujours chercher la petite bête on fini toujours par se brûler les ailes [PV Anshu]
» Kim So Yeon ♥ Les masques finissent toujours pas tomber!
» [FB1622]Dans les rouages de l'homme poisson [FINI]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors-Jeux :: Corbeille :: Anciens RPs-